Instructions du Ministre aux fonctionnaires français du Commerce Extérieur : business as usual

Instructions Confidentiel Crédits : Pessin

Les instructions sont les suivantes : http://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/politique/instructions-du-ministre-du-commerce-et-de-l-industrie-aux-2425895

Ce n’est pas nouveau : http://www.lemoci.com/011-69697-Dossier-Diplomatie-economique-les-coulisses-du-match-Bercy-Quai-d-Orsay.html

C’est franco-franchouillard : http://surlepouceparis.wordpress.com/2014/04/03/on-dit-que-fabius-pourrait-enfin-reussir-a-embarquer-le-commerce-exterieur-au-quai-dorsay/

C’est sans importance : http://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/04/03/on-cherche-des-secretaires-detat-a-paris-offredemploi-cv/

Et cela n’a aucune conséquence, sauf sur la station de métro pour les rendez-vous avec la DRH : http://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/04/04/donc-le-commerce-exterieur-quitte-son-paquebot-dattache-historique-de-bercy-pour-sancrer-au-quai-dorsay/

Mais c’est aussi strictement confidentiel que les parts de marchés françaises le sont devenues, aussi férocement secret-défense que les dossiers conservés sur les étagères des "hommes de base" de Bercy (dans les coffres des huiles, on ne met que des trucs sans importance, voire de l’intox, parce que les gens qui viennent avec des commissions rogatoires n’aiment pas repartir les mains vides après leur café, mais ne lisent pas sur place ce qu’ils trouvent et mettent 6 mois à obtenir une nouvelle commission rogatoire, ce qui laisse le temps de re-remplir le coffre de trucs ballots et de nouveaux articles de journaux), et aussi hautement stratégique que les notes de Bercy et du Quai d’Orsay  traduites des rapports du FMI et de l’IFI sur l’économie internationale pour Matignon (les vraies notes sont transmise directement aux conseillers diplo et éco à l’Elysée, qui ne lisent de toute façon que celles qu’ils écrivent eux-mêmes après avoir téléphoné à leurs camarades de promo qui pantouflent dans la haute banque à Londres ou Genève et déjeuné avec l’un des usual suspects parisiens de la pensée pré-mâchée pour ministres au prix d’une petite Porsche le feuillet, le courrier des lecteurs de Libé, l’horoscope des Inrocks, le bulletin météo de la gazette de Deauville, et les télégrammes diplomatiques de moins de 10 lignes envoyés par les quelques ambassadeurs qui n’ont pas le sens de l’humour trop corrézien).

Les Barbouzes Humour Bernard Blier

Les ordres sont les suivants : cliquez sur l’image …  - Crédits : Michel Audiard

Frenchonomics

strategie France Bercy Elysee Matignon Quai d'Orsay

Renaud Favier – 5 avril 2014

PS : "Pas de problème …" http://www.youtube.com/watch?v=QHtHs7cLV1E

PS 2 : "Votre nouvelle mission …" http://www.youtube.com/watch?v=klBLJlrqJVg

PS 3 : "But he’s French …" http://www.youtube.com/watch?v=YTz5wT34tLI

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Donc, le commerce extérieur quitte son paquebot d’attache historique de Bercy pour s’ancrer au Quai d’Orsay

Quai Branly Paris France

Les (plus) vieux de la vieille DREE, genre les deux anciens hauts fonctionnaires qui ont rédigé le dernier rapport pour Nicole Bricq avec l’ancien de Bercy devenu Fermier Général en banlieue, et quelques mains invisibles mais pensant "bien", vont grincer des dents et ressortir leur version originale du rapport "DREE 2000" avec autographe de Saint Beregovoy, pour twitter en n’en pensant pas plus que "le commerce extérieur coule sinistrement depuis qu’on l’a déménagé du Quai Branly, en accélérant et en klaxonnant depuis que Bercy a vendu le palais de maharadjah de fonctions du conseiller commercial à Sydney" … la caravane passe, les exportateurs trépassent.

quai_branly_concorde Paris France

Les (un peu) moins vieux de la vieille garde, ceux qui étaient aux affaires du temps de DSK à Bercy, mais n’ont pas connu personnellement le télex COMATTA et les télégrammes diplomatiques chiffrés d’avant l’ordinateur (ceux qui n’arrivaient pas à la NSA et dans les grosses boites avant distribution à Paris, mais quelques heures après), vont s’indigner qu’ils avaient bien dit à tous les conseillers de tous les ministres que ça sentait le roussi depuis la fin des rounds de Doha tous les étés et des Berluti à volonté, et que le café avait un goût de cendres depuis l’indépendance d’Ubifrance (installé aux Catacombes, ça ne s’invente pas, mais c’est moins rigolo qu’Oséo à l’Ecole Vétérinaire …), qu’à force de mettre des "autodidactes" (formule locale pour indiquer que quelqu’un n’a pas fait, ou alors en concours interne, l’Ena, ou n’en est pas sorti dans un ministère "noble") à la tête du ministère et de titulariser des contractuels en charge du dialogue social avec les "Ramirez de l’Export" (formule locale pour indiquer que l’interlocuteur chef d’entreprise ou cadre assez supérieur pour être reçu n’est pas un haut fonctionnaire détaché ou défroqué dans le CAC40) ça devait arriver … la caravane passe, les parts de marchés y passent.

exposition-avec-geo-au-musee-du-quai-branly Paris France

La génération "chasse en meute" et "équipe de France de l’Export", celle qui a connu le fameux e-mail "à tous" sur les "baisocrates alcooliques" et dont le neurone est encore en état de reconnaître que les jeux institutionnels étaient faits dés lors qu’il avait été décidé à l’Elysée (avant le "couac" du Quai sur les frégates russes, certes) que les négociations transatlantiques devaient être menées par des diplomates pilotés par un ancien premier ministre plutôt que par des comptables sous le contrôle du leader maxi-mots du Gosplan pour avoir une (petite) chance ne pas terminer en Berezina tendance Fukushima, se demande si le transfert au Quai d’Orsay va élargir l’éventail de ses options d’expatriation au service de la nouvelle diplomatie économique, où la condamner aux placards parisiens et voies de garages en province … la caravane casse, les concurrents motorisés dépassent

quai-branly Paris France

Les diplomates du Quai sont un peu comme des coq gaulois tombés sur une boite d’allumettes, mais les lobbyistes de l’écosystème de l’exportocosme ne mettront pas longtemps à les inonder de copier-coller de vieux rapports congelés et recommandations en boite (pour les dossiers secret-défense pas distribués en CIEEMG, le Quai peut probablement observer l’ombre de la Tour Eiffel sur le Pont Bir-Hakeim et écouter la Seine couler encore quelques siècles, avant d’en entrevoir la couverture).

quai-branly Paris France

En réalité "vu de Sirius, XXIè siècle", les avantages et inconvénients institutionnels se discutent, le réseau des "postes" à l’étranger n’a plus guère d’importance pour Bercy au temps d’internet et de l’avion pas cher pour partout (le goulot d’étranglement, c’est plus le délai d’obtention d’un passeport dans certaines mairies, et du visa pour certains pays), ni pour les entrepreneurs pas trop manchots et assistés qui ont les même concurrents, donneurs d’ordres et clients à l’étranger qu’en France, et plus tellement de substance après la dissociation des services entre Ubi et les SE (ce qui en reste est au Trésor ce que les DRCE étaient à la DREE, mi-Club-Med, mi-pension de famille).

le-musee-du-quai-branly Paris France

Les plus fins connaisseurs du dossier (ceux qui ont lu, voire tenu entre leurs mains une copie jaunie de la Table de la Loi du Conseiller Commercial de 1920, et n’ont jamais oublié la fière devise des hussards de la compétitivité du temps où on avait moins honte d’avouer qu’on travaillait au service de la France : "Un seul devoir, vendre ! Une seule maîtresse, la République !") se diront que c’est quand même ballot de ne pas avoir fait ça quand Juppé était au Quai, qu’il restait quelques exportateurs potentiels en France (la politique de la PME infantilisée couchée par des notables et des startup bonsaïs arrosées de subventions, quel désastre …), que la politique économique était un peu moins ubuesque et que le pouvoir politique national avait une dynamique réformiste, mais madame Idrac était inspectrice des finances, tenue fermement par les invisibles mais néanmoins pesantes mains des fonctionnaires gardiens du Trésor, et l’Aérospatiale de l’International n’a pas décollé, laissant le champs libre aux flottilles des villes de foires et aux ancres flottantes des ports marchands, réduisant à néant toute perspective d’un Airbus de l’Export au service des entrepreneurs voyageurs au long cours (dont les plus optimistes espèrent qu’il pourrait naitre de la fusion des diplomaties allemandes et françaises) …

Musée_Edouard_Branly_plaque France Paris

Le 1er avril 2014, il s’agissait surtout de ménager le bélier Montebourg (Bricq, c’était la chèvre d’avant) et le chouchou Fabius, en évitant de laisser les négos transatlantiques à Full Monty … à quoi tiennent les grandes réformes du commerce extérieur de ce qui est encore la 5 ou 6ème puissance économique mondiale, dont la croissance viable et l’emploi durable dépendent exclusivement du redémarrage de son 3ème moteur, ni la consommation à crédit de made in China ou Germany, moins encore l’investissement d’acteurs économiques exilés, délocalisés et/ou politisés n’ayant guère de chance de créer les conditions de quelque performance économique que ce soit, moins encore du minimum syndical de compétitivité et d’attractivité …

Musée Branly Paris France Frenchonomics

Mais l’essentiel, pour les entrepreneurs, est ailleurs (en l’occurrence, pas seulement à l’étranger, mais aussi entre les mains des dirigeants, de leurs équipes, et de leur écosystème de fournisseurs, partenaires, prestataires de services et transports, financiers, distributeurs, clients …), et comme disait Julia Roberts dans Pretty Woman, quand le prince charmant milliardaire lui proposait de la libérer de Hollywood Boulevard où elle exerçait le plus vieux métier du monde en lui offrant un  appart’ et une boutique à tenir à New-York, où il résidait habituellement : "That’s geography".

Paris France

A suivre …

Renaud Favier – 4 avril 2014

 

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

On cherche des secrétaires … d’état à Paris ? #Offred’Emploi #CV

Business Surf Renaud Favier Compétitivité

Bon, si on cherche un "Secrétaire d’état au redressement du commerce extérieur aussi et aussi de l’attractivitude de marché et surtout de la compétitivitude sociale des PME polios et Startups Bonsaï" de plus pour Bercy parce que Matignon ne fait pas confiance aux conseillers de Fabius et que l’Elysée sait d’expérience que la diplomatie, économique ou pas, ne marche pas si on n’a plus les moyens d’offrir le champagne aux cocktails et qu’on en est à sous-traiter et faire sponsoriser le 14 juillet dans les ambassades tellement les budgets sont étriqués (d’où l’idée de récupérer le commerce extérieur, ses queues de budgets de Bercy et les carnets d’adresses de boites françaises pouvant payer des dîners en échange de légions d’honneur pour leurs commerciaux), pour faire la parité avec Fleur (ou Axelle, voire Karine s’il faut arbitrer ou si elle est la seule volontaire comme pour la rédaction des éléments de langage d’Harlem Désir sur l’économie) au Quai d’Orsay qui s’occupera de visiter les guichets uniques et les bureaux de la BPI en province, moi je suis volontaire.

funny-swimming-with-sharks-cage Business Compétititivité Frenchonomics

Même si c’est Montebourg le boss du binz, et même si Sapin monte une équipe miroir pour lui tirer dans les pattes et contrôler ce que fait Fabius, et même si Ubifrance a été filialisé à la BPI elle-même balkanisée entre les régions.

Business France Compétitivité

Et même si tout le monde sait qu’on ne peut plus rien produire en France (ni y sous-traiter, tous les sous-traitants compétents ont fait faillite, délocalisé ou vendu aux étrangers) qui soit vendable à d’autres clients que les acheteurs publics français encore solvables ou soutenus à bout de bras par les banques publiques et/ou otages de Bercy, du genre à s’offrir des Ségomobiles pour faire plaisir à la ministre de l’écologie, ou des marinières pour plaire au ministre de l’économie.

France So French Business Affaires Compétitivité

Et même si tout le monde sait que même si on pouvait produire en France des trucs vendables et avoir fini le contrôle-qualité dans les délais du client, les syndiqués de la SNCM ou leurs collègues bloquerait le port, les privilégiés d’Air France ou leurs porteurs d’eau coinceraient l’aéroport, et les logiciels de dédouanement "zéro-papier" seraient obsolètes, incompatibles avec les nouveaux ordinateurs et/ou virussés par des fonctionnaires indignés ou des geeks fatigués de jouer à dézinguer des bonbons.

France FatCats Cat Business Compétitivité Vacances

Et même si ça serait quand même plus simple de sous-traiter le binz aux Allemands pour les boites françaises encore capables de fabriquer des trucs (en important des pièces allemandes pour la fiabilité et chinoises pour le prix, et en faisant le SAV au Maghreb pour que ça réponde au téléphone en dehors des heures de fonctionnaires) qui parlent anglais, aux Suisses romands (qui ont un truc pas ballot pour soutenir leurs exportateurs) pour les entrepreneurs français 100% francophones, et aux Italiens pour les vitrines à l’étranger concurrentes des centres d’affaires de l’IDF, des "ambassades" des autres régions, et des French Tech bidules en Californie et autres lieux de villégiature pour élus territoriaux et PME subventionnées par encore un autre ministère en charge du développement économique, de l’emploi, des douanes, toussa-touça. Sans en attendre de miracle, aucune boite (hors monopoles dits de "service public") n’a jamais réussi à grandir sérieusement, ni en France, ni à l’étranger, en restant dans les "machins" officiels et assimilés plus que le temps réglementaire pour piquer l’essentiel des subventions, des invitations gratuites aux cocktails et salons professionnels, des photocopies d’études de marchés, et des carnets d’adresses.

funny-public-swimming-pool France Bercy Matignon Service Public Compétitivité

Mais je veux pas que mon DirCab soit exilé dans un petit bureau nul avec poutre en biais devant la fenêtre comme du temps de la vieille Bricq.

piscine Compétitivité Formation Export International Bercy Business

Ni que mes djeuns soient enfermés un étage pour autodidactes (lire mal sortis de l’ena, pas au ministère du Travail, mais presque, on simples ingénieurs des Ponts) et autres radicaux de gauche, loin de la terrasse du restau des hauts gradés dans l’hôtel des ministres.

funny-pool France Business

Et j’exige qu’on nettoie la moquette du couloir de l’ex DREE au moins entre les toilettes et la passerelle vers chez le ministre, si on n’a pas le budget pour désaloper un peu autour des machines à café.

funny-moose-swimming-pool-summer France Business Bercy

Et puis, si c’est possible, j’aimerais bien pouvoir choisir au moins quelqu’un pour mon cabinet, entre le/la dircab imposé(e) par Matignon, le/la dircab-adjoint(e) imposé(e) par Montebourg, l’espion(ne) de chez Fabius en échange de mon espion(ne) au Quai d’Orsay, le/la communicant(e) parachuté(e) de chez un(e) ex-ministre du gouvernement Ayrault, et le/la junior envoyé(e) par l’administration. Un(e) secrétaire qui parle anglais et pas trop CGT-Finances, ce serait possible ? Sinon, un(e) stagiaire pas pistonné(e) ?

French Business Affaires Compétitivité

Bref, si Manuel Valls ne trouve pas de jeune volontaire anglophone ayant un CV pas trop décalé pour le commerce extérieur et de vrais diplômes d’écoles agréées en France …

Surf Renaud Favier

Let’s Surf !

Sinon, si L’Elysée préfère que Matignon demande à Bercy de subventionner (encore) un rapport sur la diplomatie politico-économique, l’export et l’image de la marque France dans le monde réel, je peux aussi (enfin) écrire la suite de Frenchonomics, qu’on pourrait appeler "Frankensteinomics". http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/frenchonomics-2015790

Frenchonomics

Si le Quai d’Orsay dispose d’un budget pour commanditer (encore) un  rapport sur la compétitivité et la grammaire des affaires internationales parce que Bercy refuse de lui transmettre son stock de rapports, que Matignon ne peut rien lui passer parce que les conseillers du Premier Ministre d’avant ont embarqué ou détruit les dossiers, et que personne n’ose rien demander à l’Elysée, une mise à jour de "Compétitivité 2012" est possible. http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-v4-du-4-novembre-2012-1822197

Compétitivité 2012

Et si personne n’a de rond pour remplacer le toner de la photocopieuse (dont les  conseillers du ministre ont religieusement envoyé le stock à DJ Harlem de Solferino, conformément aux instructions du Parti qui a toujours besoin de photocopies sans factures en saison électorale, parce qu’ils ne pouvaient pas être certains que leur ministre serait reconduit et qu’eux mêmes n’arriveraient pas à obtenir une promotion dans le binz du remaniement), les powerpoint et autres articles dits "de référence" d’avant l’alternance de 2012 sont toujours en ligne et téléchargeables gratuitement pour les présentations aux nouveaux collaborateurs et les réunions avec toujours les mêmes représentants des entrepreneurs qui ne manqueront pas de venir religieusement présenter leurs cahiers de doléances et suggestions comme à tous les ministres en charge des voyages de notables avec candidats à l’export depuis 30 ou 40 berges (avec les usual suspects fanatiques de la chasse en meute à l’allemande, les nostalgiques de feu la DREE et de l’équipe de France de l’Export, les thuriféraires du mentorat "à la Volot" (qui n’est pas le truc le plus idiot que personne ne sache par quel bout prendre, par qui faire mettre en oeuvre, et comment financer sans faire hurler les victimes des réallocations budgétaires), les maniaques de la régionalisation de tout, et les simples corporatistes de base qu’on doit recevoir sous peine d’un blâme et/ou de ne pas être invité à l’université d’été avec petits fours et glaces américaines à volonté, au conclave annuel en bord de mer, ou au séminaire de team building avec golf et piscine), du raout annuel des Conseillers du Commerce Extérieur plus ou moins hors-d’âge à Miami ou ailleurs, et des inauguration de French Tech Centers ou autres machins-bidules nationalisés ou sous-traités pour offrir le café aux fonctionnaires et entrepreneurs en voyage à l’étranger.

http://frenchonomics.wordpress.com

http://www.youscribe.com/catalogue/presse-et-revues/actualite-et-debat-de-societe/commerce-exterieur-enjeux-et-perspectives-la-correspondance-511376

http://www.youscribe.com/catalogue/presentations/ressources-professionnelles/creation-d-entreprise/competitivite-vaste-programme-220377

http://www.youscribe.com/catalogue/presse-et-revues/ressources-professionnelles/aider-plus-efficacement-les-pme-primo-exportatrices-r-favier-p-icc-1024534

http://www.youscribe.com/catalogue/presentations/ressources-professionnelles/competitivite-croissance-internationale-quelques-mythes-et-510283

http://www.youscribe.com/catalogue/presse-et-revues/actualite-et-debat-de-societe/politique/relance-2-0-construire-les-autoroutes-de-l-exportation-classe-510780

Sinon, on peut continuer comme on a toujours fait, en changeant juste la piscine de place.

Swimming Pool France

Let’s Go !

c) Renaud Favier – 3 avril 2014

 

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Une jeune députée anglophone à Bercy, commerce extérieur ? #Bercy #Compétitivité #Remaniement

lemaire France Canal+

Axelle Lemaire (g.) députée PS des français de Londres et Europe du Nord depuis juin 2012 – Crédits Canal+

On dit autour des machines à café de l’Elysée, que François Hollande n’exclurait pas de nommer secrétaire d’état au commerce extérieur la pétillante Axelle Lemaire plutôt que la militante (d)économiste Karine Berger, tant qu’à "pêcho" côté PS féminin de la génération tchatche.

Karien Berger Pierre Laurent PS PCF capture_decran_2012-10-09_a_17.11.11

Karine Berger, députée des Hautes-Alpes (Gap), et le Leader Maxi-Mots actuel du PCF, Pierre Laurent – Octobre 2012 à Paris

On comprendrait que François Hollande préfère aller visiter des usines délocalisées avec quelqu’un connaissant les milieux d’affaires exilés à Londres, des incubateurs à PME d’origine française dans les pays où on ne cultive pas les bonsaï en serre sous contrôle de jardiniers fonctionnaires avec une députée pas spécialisée dans la culture des subventions à l’agriculture de subsistance dans les Alpilles, et des guichets uniques de la compétitivité en régions françaises avec une politicienne socialiste aussi déconnectée que possible de l’hystérie régionalisatrice, même si personne n’étant parfait(e), Axelle Lemaire n’aura bien entendu qu’une vision biaisée par son engagement et ses fréquentations politiques de la grammaire de l’économie réelle au XXIè siècle, un regard flouté par les lunettes roses que lui imposeront le 7ème étage de Bercy, et celui où Montebourg sera parvenu à grimper dans le binz du remaniement, enfin un oeil distrait sur le commerce extérieur fukushimisé par la perte de compétitivité des entreprises, la dégradation de l’image de la France à l’étranger, et les fantaisies institutionnelles à la franco-françaises, avec nouvelle diplomatie économique triangulaire entre Bercy, le Quai et la galaxie de "machins" térritoriaux et/ou corporatistes, ou pas.

Axelle-Hollande-2-22

On comprendrait que François Hollande préfère réserver Karine, inoubliable co-auteur de "Les Trente Glorieuses son devant nous" en guise de CV diffusé pendant les campagnes présidentielles et législatives de 2012, pour des fonctions "politiques" en France, auprès de Harlem Désir.

000_par7111802 Karine Berger Trente Glorieuse Economie France Humour

Karine Berger, inoubliable co-auteur de "Les Trente Glorieuses sont devant nous", en plein travail

On comprendrait que le Président de la République distingue une jeune politicienne socialiste combative, mais pas archaïque, pour le poste de "ministre de la compétitivité et de l’attractivité de la France", comme disait Nicole Bricq dans ses moment de délire les plus incontrôlables.

bfm-story-caquetage-l-hemicycle_6gnct_2u9fe4 Axelle Lemaire PS

Axelle Lemaire, députée, secrétaire nationale PS aux Droits de l’Homme

A suivre, les voies (voix ?) du remaniement sont plus impénétrables que les prévisions de déficit du commerce extérieur, les statistiques de hausse du chômisme, ou les probabilités de faillite des boites abandonnées aux bons soins palliatifs de Ségolène Royal ou Arnaud Montebourg.

humour_coq France Economie Crise Chomage

CRédits : Mix & Remix

Ceci twitté, le nom et le pedigree du ministre du commerce extérieur provisoire n’ont qu’une influence très relative sur la compétitivité des dernières PME et ETI susceptibles de créer de l’emploi en France grâce à des clients à l’export (souvent les usines et filiales à l’étranger de leurs clients "français"), un impact proche du zéro absolu sur l’attractivité du paradis social-démocrate français pour d’éventuels investisseurs étrangers ou exilés (les rachats d’usines par des sociétés écrans au Luxembourg ou aux Pays-Bays créées pour échapper aux taxes françaises ou bénéficier de subventions des agences régionales de développement économique, ça ne compte pas), et absolument aucune importance pour ce qui concerne les grands contrats genre Airbus (d’ailleurs pilotés par Deutsche Airbus entre Hambourg et Munich), paquebots (by the way, ne murmure-t-on pas que l’investisseur coréen à Saint-Nazaire aurait la tentation d’aller construire ailleurs ?), ou machins made in France et bidules high-tech secret-défense comme les Rafale en Inde.

deligne-29-01 Hollande France Made in France Compétitivité

Crédits : Deligne

 

Sinon, jamais l’Elysée n’y aurait nommé Nicole Bricq, sauf à avoir voulu titaniquer le truc et/ou à avoir signé les nominations dans la fumée du bureau de Cécile Duflot.

2930847_bercy25979_640x280 Bercy Nicole Bricq Arnaud Montebourg

Marque France ? Vous avez dit "Marque France" ? …

Si ?

Kim-Joing Hollande

Les voies du saigneur sont impénétrables

Remaniement, vaste programme.

Renaud Favier – 27 mars 2014

frenchonomics Renaud Favier Economie France Paris Bercy Compétitivité

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Bon, ça (les soyeux, les pingouins et Versailles) c’est (presque) fait … pour Xi Jinping qui va pouvoir aller bosser à Berlin

-

Xi Jinping avec sa femme, le 25 mars 2014, à Lyon. (archives) JEFF PACHOUD / AFP

Le Président Xi Jinping a salué son ami Alain Mérieux, et poliment goûté la rosette (pas la Légion d’Honneur, le saucisson) à Lyon, avant de passer visiter le pauvre camarade  François Hollande aux Invalides pour lui donner l’avis de l’Empire du Milieu sur le remaniement et lui présenter ses condoléances pour son gouvernement d’incapables (qu’il n’a pas pu proposer de redresser au goulag, souhaitant mettre fin chez lui à ce système pédagogique mais pas très bon pour l’image internationale du pays). Ensuite, l’achat de PSA, un détail sur quelques villes "durables" (avant, les villes duraient, comme les robinets et les bagnoles, maintenant, elles sont durables, comme les iPhone et autres trucs made in China pour être obsolète ou en panne avant que leur batterie soit déchargée) et un truc pour un petit millier d’hélicoptères (sur 20 ans, ça relativise), entres autres, le dîner protocolaire, et puis la cerise culturelle sur le gâteau parisien, un spectacle à l’opéra à Versailles et un dîner presque privé avec François Hollande (honni soit qui "avec quelle première dame" penserait, et über-honni qui sous-entendrait que Versailles serait le lieu idéal pour re-pêcho Royal) avant les choses sérieuses pour la Chine … à Berlin.

Xi Xinping François Hollande Paris France Chine

Paris 26 Mars 2°14 – Bon, ça c’est fait, le Président Xi Jinping a présenté ses condoléances à François pour ses élections, son gouvernement, ses couples et la France, plus qu’un dîner protocolaire de pingouins, les courses, sans oublier d’acheter PSA et quelques trucs pas chers pendant que la délégation business sera de corvée à Bercy, puis l’opéra à Versailles avant de fermer la parenthèse tourisme à Paris de la tournée en Europe, et aller bosser sérieusement à Berlin – Image RF BFM TV

Ce qu’il faut (vraiment) savoir sur la tournée en Europe de l’homme fort de l’Asie émergée, voire conquérante avec les moyens de ses ambitions, au-delà de la bouillie tiède pour chat ballot sur l’amour de la Chine pour la France romantique du Général de Gaulle et la démocratie durable selon Montesquieu, des salamalecs de commentateurs de commentaires d’éléments de langage sur le partenariat gagnant-gagnant (maintenant on dit "mutuellement profitable", il faudra le faire savoir aux journalistes français et autres experts consultants qui n’ont pas pris la peine de lire le dossier de presse 2014 avant de venir toucher leur per diem chez les chaines TV), et des spéculations sur la date du paiement des acomptes pour la prochaine commande d’Airbus (pour le nombre d’avions, les contreparties industrielles et délocalisations exigées, et le prix réel de vente, demander au service de presse de Deutsche Airbus, c’est eux qui s’occupent de la com’ sur les choses sérieuses, Toulouse ne sert plus que pour les photos des premiers essais en vol parce que le ciel bleu y est plus photogénique qu’à Hambourg, et Paris pour les signatures avec petits fours et champagne parce que les commerciaux Chinois trouvent l’aéroport de Munich trop petit et préfèrent les Champs-Elysées pour le shopping perso) : http://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/03/25/tournee-inedite-de-xi-jinping-en-europe-passage-en-france-diplomatieeconomique/

XiJinpingEmperor-161247_copy1

Let’s Party ! (1793, il faudra éviter d’en parler à Versailles, quand même …)

Renaud Favier – 26 mars 2014

Bonus : Indubitablement, le Président Hollande a une bonne tête de "gagnant-gagnant" : http://www.youtube.com/watch?v=C4s0dfDU-wM

 

 

 

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Tournée inédite de Xi Jinping en Europe / Passage en France #DiplomatieEconomique

xieubanner Chine Xi Jinpeng Chine France Europe

Crédits : CRI/RCI

Le président chinois Xi Jinping effectue une première tournée en Europe (Pays-Bas-France-Allemagne-BruxellesUE), accompagné d’une délégation de représentants de la sphère économique chinoises (politiques, institutionnels et dirigeants d’entreprises). L’escale française comporte, outre les figures imposées traditionnelles de la diplomatie économique entre pays centralisés à économie administrée (rencontres de dirigeants publics et privés, visites, forum bilatéral Medef France-Chine à Bercy (jeudi cf http://www.comitefrancechine.com/agenda-2014/27-mars-forum-economique-franco-chinois ), annonces bilatérales concernant les grands groupes ex. accord PSA, affaires Airbus, coopérations nucléaires, B2B de PME sous pilotage Ubifrance et soirée VIP à Versailles) et la poursuite des célébrations rituelles des 50 ans de la relation diplomatique bilatérale, un passage à Lyon, une intervention à l’Unesco, et l’objectif explicite de doper les relations commerciales et l’investissement chinois en France (la France capte moins de 1% des investissements chinois à l’étranger, et sa part de marché dépasse à peine 1% en Chine), dans la dynamique de la participation de Dongfeng dans PSA.

les-chinois-investissent-en-france

Attractivité, vous avez dit "attractivité" ? – Crédits : Wingz

A noter que le "partenariat gagnant-gagnant", dit "win-win", est devenu le "partenariat mutuellement profitable" dans les traductions en français, le changement de formule n’étant pas totalement neutre (autant le gagnant-gagnant supposait un certain équilibre, autant le partage du profit n’a aucune raison d’approcher de près ou de loin le 50/50, et il faudrait être bien naïf pour ne pas réaliser que la part du lion n’est pas réservée au plus faible, en grammaire normale des affaires internationales).

visage-ludique-mondialisation-l-7 The Economist China

Partenariat, vous avez dit "partenariat" ? – Crédits : The Economist

Quelques liens de références :

Radio Chine Internationale : http://french.cri.cn/621/2014/03/20/Zt103s374759.htm

Le bon topo général des Echos :  http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203394061972-paris-teste-la-validite-de-sa-strategie-de-seduction-vis-a-vis-de-pekin-659490.php

Le papier du Monde sur l’accord concernant les "villes durables" : http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/25/paris-veut-vendre-des-villes-durables-a-pekin_4389213_3244.html

Le point de Libé sur le vin : http://www.liberation.fr/economie/2014/03/21/enquete-sur-les-vins-pekin-annonce-un-accord-avec-les-professionnels-de-l-ue_988823

Un billet du Huffington Post France http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/25/france-chine-exportations-balance-commerciale_n_5020831.html?utm_hp_ref=economie

Bercy / Commerce extérieur : http://www.commerce-exterieur.gouv.fr

Fly China to the Moon : http://renaudfavier.com/2013/12/16/fly-china-to-the-moon/

France-Chine "égal à égal", vaste programme : http://renaudfavier.com/2010/11/07/france-chine-egal-a-egal-vaste-programme/

deligne-29-01

Mutuellement profitable …  c’est cela, oui … – Crédits : Deligne

Renaud Favier – 25 mars 2014

 

 

 

 

 

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Donc, la monnaie numérique, c’est (c’était ?) le #bitcoin ?

contrepoints-bitcoin-

Honni qui à (la ministre du) French Tech y pense – Crédits : Honwez

Les monnaies virtuelles, c’est comme les promesses de gouvernements irresponsables et/ou les déclarations de politiciens en grand oral de campagne électorale, ça n’engage personne, sauf des chômeurs et autres jeunes désespérés qui ont besoin de croire en quelque chose.

bitcoins

Ce que les "experts" et autres déconomistes du numérique en écrivent, maintenant que les rois du bitcoin sont nus et que la bulle inquiète les surfeurs :

La crypto-monnaie vue sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bitcoin

Ce qui en est (d)écrit sur http://www.bitcoin.fr : http://www.bitcoin.fr

Ce qu’en pense le journal pas rock-n’-roll pour Ena-ScPo ne sachant pas compter mais aimant lire pendant les horaires de bureau, des financiers Pigasse et Bergé : http://www.lemonde.fr/argent/article/2014/02/25/bitcoin-un-site-ferme-le-cours-plonge_4372918_1657007.html

Ce qu’en twitte le quotidien du patron de Dassault-Systèmes qui est présumé innocent d’usage un peu hors-normes de ses fonds privés, mais s’y connait en numérique : http://www.lefigaro.fr/societes/2014/02/25/20005-20140225ARTFIG00247-le-leader-du-marche-des-bitcoins-disparait-sans-laisser-d-adresse.php

Ce que se demandaient les experts en tout du World Economic Forum, qui ont quelques bons contacts dans le monde de l’économie internationale, il y a déjà un petit moment : http://forumblog.org/2013/09/the-trouble-with-bitcoins/

Ce qu’on lisait dans le Financial Times avant le mini-krach du bitcoin : http://www.ft.com/intl/cms/s/0/612ed094-8aaf-11e3-9465-00144feab7de.html#axzz2uQ6xA6Kd

Ce qu’on en twitte entre #anonymous, geeks, déconomistes de Bercy et/ou Solferino, et autre drogués du numérique …

Bitcoin-Magazine-mod

Ce que quelqu’un de moins bien éduqué, mais avec autant d’humour froidement lucide que la directrice générale du FMI devrait dire aux spéculateurs qui auront fait fortune en tondant les moutons naïfs et/ou laissé leur chemise en soie sur le marché du bitcoin, et aux veaux, vaches, cochons et couvées qui auront investi leurs indemnités du chômisme et autres allocations sociales là-dedans entre un loto plus ou moins sportif au centre des impôts (on appelle "PMU" cette branche de l’administration fiscale) et un poker sur internet, si ce binz numérique s’effondre comme d’autres châteaux de cartes de Ponzi, d’autres miroirs aux alouettes indexés sur les noyaux de tulipes ou le talent des politiciens, et tant d’autres pièges à c… qu’on ne recommandait pas aux honnêtes pères de famille du temps où le code civil servait à faciliter la vie normale des gens, pas à changer la société en ruinant tous les supports de familles plus ou moins recomposées.

French Economy Minister Christine Lagarde speaks during a news conference in Riyadh

"In other words about it all …" – Christine Lagarde

Ce qu’on peut penser de tous ces trucs en "hic", avec un peu de calme et de café : http://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/02/03/numerique-bricq-veme-republique-ces-trucs-en-hic-pour-tangeeks-de-leconomie-privee-publique/

Jusqu’ici, tout va bien …

Renaud Favier – 26 février 2014 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn - English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

bitcoins-drogue

Don’t invest in it, smoke it

 

 

 

Publié dans Compétitivité | Tagué , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

A Paris, capitale interplanétaire des salons … jusqu’ici, tout va bien pour le Salon de l’Agriculture 2014

smile Paris France

Les visiteurs du Salon de l’Agriculture ont de la chance, cette année.

Salon-agriculture-2014 #SIA2014

Ce n’est pas normal …

Normalement, des grèves, et/ou cinq centimètres de neige bloquent les aéroports de Paris.

Grumpy-Cat

Un conflit social de telle ou telle catégorie de personnel SNCF ou RATP gèle les transports.

Grumpy-Cat

Les rares taxis parisiens pas coincés au parking de Roissy ont dialogue social, ou RTT.

Grumpy-Cat

Il pleut comme vache qui p… sur les visiteurs "normaux" faisant la queue dehors.

Grumpy-Cat

Le périphérique est bloqué par des bonnets rouges, en plus du binz Porte de Versailles.

Grumpy-Cat

Ce n’est pas "normal" qu’il n’y ait pas un truc qui foire … whatever doesn’t work …

Grumpy-Cat

Ce n’est pas "normal" aux standards parisiens, mais c’est sympa pour les visiteurs …

Parce qu’il y a des spécimen exceptionnels à observer dans les enclos.

DSK Hollande Salon-de-lagriculture

Crédits : E Honzern

Parce qu’il y a de superbes bêtes à concours à regarder passer dans les travées.

Vache Salon de l'Agriculture

Crédits : Azo

Parce qu’avec tous les journalistes, c’est bien le diable s’il ne sort pas un scoop.

Salon de l'Agriculture François Hollande Paris France #SIA2014

Crédit : indéterminé – Internet

Jusqu’ici, tout va bien … ce n’est pas normal.

Renaud Favier – 25 février 2014 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn - English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

François Hollande #SIA2014 Salon de l'Agriculture Paris France

Crédits : Syli

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Le salon de l’agriculture à Paris, belle vitrine d’un joli secteur économique important pour la France

Logo-Salon-International-de-l-Agriculture

Les fanatiques du commerce extérieur et autres entrepreneurs confrontés aux réalités économiques internationales diront qu’on ferait mieux d’inventer des pommes à jus d’orange adaptées au climat breton plutôt que d’honorer des bovins pas inscrits sur listes électorales …

Pomme Orange

Crédits : Internet

Les maniaques de la compétitivité et autres supporters de sportifs français se désoleront de l’attentisme gouvernemental sur les OGM, malgré le soutien plein et entier du Sénat et autres politiciens professionnels appréciant les bons repas avec lobbyistes étrangers, voire étranges.

OGM Compétitivité

Crédits : Gourelle

Les nostalgiques de l’attractivité française constateront que les investisseurs étrangers préfèrent la pierre stérile aux champs encore fertiles (hormis quelques Chinois venus apprendre le vin), et que les Beigbeder & Co. s’envolent vers des terres agricoles moins réglementées.

ogm-peut-prendre-risques-tant-dincertitudes-L-iVv9gQ

Crédits : Chappatte

Mais tous les visiteurs pas trop énervés d’avoir dû faire la queue sous la pluie comme des vaches au pré autour de la mangeoire en regardant comme des veaux près d’une voie ferrée les politiciens en campagne arriver en diesel avec chauffeur à l’entrée VIP, tous les amateurs de belles bêtes pas trop agacés par le ballet incessant des notables avec photographes et journalistes autour des stands, et tous les professionnels et exposants pas trop fatigués de se battre contre des ennemis pas tous extérieurs et autres  moulins surpuissants pour simplement survivre, ou démoralisés par des aléas climatiques et autres dérives économiques qui commencent à devenir sérieusement inquiétants, sont contents que la grande fête française de l’agriculture et de ses amis reste un moment magique de promotion d’une filière économique d’avenir et d’éducation et de plaisir pour les petits et grands.

Crédits : indéterminé – Internet

Vive l’agriculture made in France !

Renaud Favier – 22 février 2014 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn - English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

La Vache qui Rit Made in France

Salon de l’agriculture 2014 – Paris – 22 Février – 2 Mars

Bonus : le bonheur (encore) dans le pré http://www.youtube.com/watch?v=V6zr1LxWi10

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Bon, ça c’est défait … #Peugeot #France #RedressementProductif

En France, c’est toujours l’année des bourricots – Crédits : Man - 

No comment @Elysee, chez Montebourg ou @_Bercy_ sur #Attractivité, #Compétitivité, #Responsabilité, toussa-touça qui ne marche plus depuis des décennies que les élites françaises (nous) se tirent (des balles dans les pieds) au Maroc, en Suisse, à Londres, ou dans l’administration.

deng-xiao-hollande

Les Frankensteinomics de maintenant, c’est comme les Frenchonomics d’avant, en plus loufoque, plus dangereux, et plus irréversible.

Renaud Favier – 19 février 2014 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn - English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

Crash

Bonus : C’était l’an dernier, à Paris … http://www.youtube.com/watch?v=ZGL4ZuivytY

 

Publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Commentaires