Une loi pour « accélérer la reprise en cours », c’est un poisson d’avril de Bercy

Poisson d'avril 1er Avril

Il fallait s’y attendre, nommer un gamin surdiplômé ministre à Bercy, c’était s’exposer à une rafale de vannes de premiers de la classe pour le 1er avril …

No comment, l’économie réelle ne plaisante pas, elle, hélas http://www.coe-rexecode.fr/public/Indicateurs-et-Graphiques/Tableau-de-bord-de-l-industrie-francaise-GFI-Coe-Rexecode

Renaud Favier – 30 mars 2015

Publié dans Attractivité, Bercy, business, Compétitivité, France | Laisser un commentaire

« The Socialization of Finance », à lire avant de fantasmer sur le crowdfunding courant ESS à la française

Goldman Sachs

http://fr.scribd.com/doc/259426863/The-Future-of-Finance-The-Socialization-of-Finance-Goldman-Sachs

RF – 28 mars 2015

Publié dans Uncategorized | Marqué avec | Laisser un commentaire

Dernier jour pour le dépôt du dossier pour le concours de meilleure startup 2015 #FrenchTech

french-tech

On n’est pas obligé de prendre le coq de la FrenchTech pour la poule aux emplois de l’économie française, soit qu’on doute légitimement de la capacité du numérique à créer des masses d’emplois en général, et des jobs dans un pays bureaucratique et surfiscalisé en particulier, soit qu’on connaisse les statistiques de mortalité des startups dans le monde économiquement normal (genre 99% de décès entre 0 et 3 ans), et celles des overdoses de subventions dans les économies mal administrées (en France, l’économie dite « mixte » n’était pas désastreuse pendant les Trente Glorieuses, mais c’était un temps que les créateurs de startups et autres gamins de Bercy n’ont connu que par les films avec dialogues d’Audiard, avec un pétrole à 1 dollar, une industrie exportatrice encore viable, et des dirigeants d’entreprises pas formés dans des écoles d’ingénieurs épiciers ou de financiers fonctionnaires), mais what else ?

Tout sur le « Tour de la France Digitale » et le concours de la startup 2015 http://www.lafrenchtech.com/evenement/le-tour-de-france-digitale

RF – 27 mars 2015

French Tech

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les champions 2015 (de France) de l’export (selon BFM)

« La classe mondiale … peut-être même le champion du monde … »

diner-de-cons

Crédit : Le Dîner de c…

Donc, un jury d’experts en parts de marchés réuni par BFM Business a honoré, le soir même du lancement au Quai d’Orsay du « Comité Stratégique de l’Export » par le secrétaire d’état au commerce extérieur, des entreprises françaises du titre de « champion (de France) de l’export ».

Airbus (dont les chiffres sont aussi fiables que des statistiques économiques chinoises, entre la production -et la valeur ajoutée- répartie entre France, Allemagne et plein d’autres sites, et l’enregistrement des exportations selon le sens du vent entre Toulouse et Hamburg, et qui doit être également parmi les champions de France de l’import, entre le juste retour européen, les offsets plus ou moins officiels, et les échanges de bons procédés euro-américains), Yves Rocher (une très belle réussite, mais pas un perdreau de l’année), Parrot (une pépite techno, ex Startup, comme quoi si une hirondelle ne fait jamais le printemps, un perroquet né en France peut parfois décoller, au risque de s’envoler à l’étranger d’ailleurs) … c’est ce(ux)la, oui … on sent le vent du renouveau de l’entreprise conquérante à la française, la vague frémissante des futures ETI qui vont embaucher en masse pour concevoir et/ou produire en France, le verger de startup qui vont se transformer de bonsaï d’ornement en arbres fruitiers … http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/suivez-les-grands-prix-business-de-l-export-870956.html

Renaud Favier – 26 mars 2015

Publié dans Bercy, business, Commerce Extérieur, Compétitivité, ETI, France, Frenchonomics, Renaud Favier | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le déficit du commerce extérieur aurait-il touché le fond ?

Commerce Extérieur 2014

Crédit : La Vie Eco / AFP 

On a failli négliger de se réjouir de la baisse du déficit commercial en 2014, annoncée début février, qui n’est pas une mauvaise nouvelle pour l’économie française aux standards contemporains (d’autant que ce déficit n’a cessé de se réduire depuis 2012, ceci n’ayant bien entendu rien à voir avec la politique déconomique en général, ni avec la « nouvelle diplomatie déconomique » en particulier), même si cela résulte exclusivement du recul de la facture énergétique, du ralentissement des importations d’équipements industriels et/ou d’intrants pour nos dernières usines compétitives et entreprises productives, et de l’obligation d’exportation pour nos dernières PME économiquement viables, le marché intérieur étant sinistré, saturé d’importations et/ou insolvable.

La vision de BusinessFrance (ex Ubifrance + AFII, les navires amiraux de la compétitivité et de l’attractivité internationales de la France) http://www.businessfrance.fr/resultats-commerce-exterieur-2014.html

Les commentaires de la Douane http://www.douane.gouv.fr/datadouane/c797-data-commerce-exterieur

Le point de vue des « alter » http://www.alternatives-economiques.fr/commerce-exterieur—embellie-en-trompe-l-oeil_fr_art_1351_71920.html

Le « need to know » AFP / La Vie Eco http://www.lavieeco.com/depeches/le-deficit-commercial-francais-allege-en-2014-grace-a-la-baisse-du-petrole-newsmlmmd.urn.newsml.afp.com.20150206.doc.d3c8.xml.html

Les éléments de langage de Matthias Feckl (le successeur de l’éphémère secrétaire d’état limogé en quelques jours pour motif de « phobie administrative » et oubli de paiement d’impôts) au Grand Journal BFM Business, le 11 mars 2015 :

1/2 http://www.dailymotion.com/video/x2j8zgr_matthias-fekl-secretaire-d-etat-charge-du-commerce-exterieur-2-3-11-03_news

2/2 http://www.dailymotion.com/video/x2j90rr_matthias-fekl-secretaire-d-etat-charge-du-commerce-exterieur-3-3-11-03_news 

Pourvu que ça dure, que l’on puisse vite se réjouir de la « courbe en J » consécutive à la baisse de l’Euro (si elle se confirme et/ou poursuit en dépit des gains de compétitivité parallèles de nos concurrents produisant en Euro(pe), au premier rang desquels l’Allemagne), que la courroie de transmission avec le dynamisme américain tienne (avec ou sans TAFTA), et que les PME conquérantes par-delà les frontières et ETI guerrières sur les marchés émergents lointains prennent le relais, pour la croissance de la France et l’emploi de Français, des vieilles gloires du CAC40 délocalisées ou vendues à l’étranger, des fleurons industriels et des services aux semelles de vent et autres Airbus dont la contribution nette au commerce extérieur ne manquera pas d’être un jour prochain aussi faible, voire négative, que celle de l’industrie automobile « nationale », et des producteurs de foie gras boycotté quand il n’est pas simplement ignoré, malgré les efforts du binôme SOPEXA / BusinessFrance.

Rappel : le commerce extérieur a été rattaché au Quai d’Orsay en 2014 https://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/04/04/donc-le-commerce-exterieur-quitte-son-paquebot-dattache-historique-de-bercy-pour-sancrer-au-quai-dorsay/

Rappel 2 : les instructions du ministre sont les suivantes (en fait, toujours les mêmes) https://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/04/05/instructions-du-ministre-aux-fonctionnaires-francais-du-commerce-exterieur-business-as-usual/

Rappel 3 : Frenchonomics … http://renaudfavier.com/2014/08/28/frenchonomics-de-la-deconomie-generation-tchatche-a-la-macroneconomie-a-lattali-e-la-nave-va-mais-ou/

RF – 25 mars 2015

Publié dans Attractivité, Bercy, business, Commerce Extérieur, Compétitivité, France, Frenchonomics, Paris, Renaud Favier | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le Comité Stratégique de l’Export, maintenant …

La création du « comité stratégique de l’export » sous le haut patronage du secrétaire d’état en charge de la compétitivité internationale de maintenant ne manquera pas d’offrir une excellente occasion de communication politicienne, de cocktails sous ors républicains, et d’admiration mutuelle entre permanents de l’exportocosme parisien (pour rappel, le transfert de la compétence d’appui à l’internationalisation aux régions bat un peu de l’aile depuis qu’on ne sait plus trop où va la réforme territoriale, que l’appartement modèle rhône-alpin ERAI en faillite a été lâché par sa région, et que la perspective de défaite du PS aux régionales en Ile de France, après le reflux aux départementales, impose de rapatrier les meubles pouvant être sauvés entre le Quai de Laurent Fabius, la Ville de Paris d’Anne Hidalgo, et le très bercyen BPIFrance).

Détails (déraille ?) http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/diplomatie-economique-et-commerce/actualites-liees-a-la-diplomatie-23093/2015/article/diplomatie-economique-installation

Le point de vue consensuel du Moci http://www.lemoci.com/conseil-strategique-de-lexport-matthias-fekl-veut-que-tout-le-monde-tire-dans-le-meme-sens/

MAE Comité Stratégique de l'Export

Paris, 23 Mars 2015, installation du Comité Stratégique de l’Export  – Crédit : Quai d’Orsay

RF – 24 mars 2015

Publié dans Uncategorized | Un commentaire

L’exportocosme se dispute encore le bout de gras fondu du soutien à l’internationalisation des PME

Business-Surfing-408x272

L’export, c’est comme la prose, mais tous les M. Jourdain ne se valent pas …

Les chambres de commerce (établissements publics vivant de taxes en France, avec l’avantage comparatif d’être historiquement présentes partout sur le territoire, les faiblesses inhérentes à de vieilles institutions à gouvernance de notables et missions désuètes, clubs d’affaires privés plus ou moins français et plus ou moins intégrés au petit cercle fermé des acteurs de la diplomatie économique française à l’étranger, et BusinessFrance (ex Ubifrance + AFII, récemment fusionnés) ont (encore) signé une convention de paix armée au sujet de l’accompagnement des PME et autres TPE (comment devenir une PME en France ? En commençant CAC40, et en se faisant financer par les banques et subventions d’état … comment devenir une TPE dans ce pays ? En commençant ETI et en se faisant aider par l’état et/ou les machins régionaux …) à l’international sous le haut patronage du secrétaire d’état au commerce extérieur de maintenant.

Comme à chaque fois que le secteur +/- public +/- subventionné d’appui à l’export annonce qu’il va un peu s’organiser genre « équipe de France de l’export » ou avatar selon la terminologie du moment, en principe dans l’intérêt général des entreprises pouvant avoir besoin de soutien pour aller chercher du business à l’international, les acteurs privés (et régionaux, entre autres réseaux genre CCE et autres acteurs dits « du commerce extérieur ») de ce qu’on peut considérer comme un business ou un service public selon son point de vue et ses intérêts particuliers, tend sa sébile en ronchonnant, ce qui devient de plus en plus vain maintenant que le tissu exportateur est plus mité que la serpillière du Père Noël est une ordure, et que la capacité à subventionner de l’état et ses démembrements territoriaux est autant en voie de disparition que ce qu’il reste du AA pour la France …

Pendant ce temps, les entreprises étrangères font du business, et gagnent des contrats et des parts de marché, avec ou sans soutien de leurs pouvoirs publics …

Compléments cf Le Moci http://www.lemoci.com/coup-de-gueule-des-osci-face-a-lalliance-business-francecci-internationalccifi/

Renaud Favier – 23 mars 2015

Publié dans Bercy, business, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, France, Frenchonomics, Renaud Favier | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

#BPIFrance principal acteur du Capital Risque (en baisse -8%) en 2014, ça sent le sapin pour l’innovation

Capital risque USA 2014 : 49 mds$ +60%

Capital risque FR : 897 M€ -8%

Pourtant le carburant de la révolution digitale … »

Twit du 20 mars 2015 de Gilles Babinet, « Digital Champion » de la France.

Dans « Capital-Risque », il y a « capital », ce qui donne des boutons à la Gaule chevelue (y compris, voire surtout les courants « Tartuffe » genre cuillère à caviar en argent en bouche ou placards dorés avec fauteuil en cuir sous les fesses), et « risque », ce qui indispose la France bien peignée (par ailleurs de plus en plus exilée, #Geonpi, Business Angel, Bébé Digital ou pas, et/ou investisseuse dans des niches immobilières ou réputées artistiques), CQFD, l’innovation ne peut pas trouver son carburant financier dans ce pays, et l’interventionnisme des fonctionnaires de BPIFrance est plus un palliatif douteux, voire toxique (syndrome Crédit Lyonnais et ses dizaines de milliards volés aux contribuables au pire, acharnement thérapeutique à la Royal chez Heuliez au moins pire), qu’une béquille solide, sinon durable.

Complément http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/coup-de-frein-sur-le-capital-risque-en-2014-861789.html 

Rappel http://www.facebook.com/pages/Compétitivité-International-Compétitivité-et-Croissance-des-PME/167949119908249

Pour mémoire http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-v4-du-4-novembre-2012-1822197

Le printemps de l’innovation, digitale ou pas, n’est pas pour demain, en France …

RF – 20 Mars 2015

frenchonomics

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Le bon vieux crédit-export remis au goût du jour par Bercy, via BPIFrance, pour les PME

images

Avant, quand la liquidité manquait sur les marchés, les banques de place se partageaient 75 bp de marge sur les crédits cofacés normalisés garantis à 95% (non sans « préciputer comme des bêtes » pour le chef de file qui syndiquait pour rassurer son comité de crédit), mais c’était avant, et cela concernait les grands contrats, les clients et pays pas franchement « bankable », et les futurs sinistres étaient consolidables en Club de Paris. Maintenant, BPIFrance va aider des PME à vendre à des clients étrangers sur lesquels les banques « normales » ne suivent pas … Bien sûr, il est souhaitable que les entrepreneurs français trouvent du financement pour exporter et se déployer à l’international, mais espérons pour nos emplois, nos retraites et ceux et celles de nos enfants que les fonctionnaires du nouveau Crédit Lyonnais d’état paternaliste à guichets uniques territoriaux (et leurs enthousiastes émules régionales) ne racleront pas trop les fonds de paniers pour trouver des PME volontaires en France et/ou ne mettront pas les contribuables en trop fort risque sur des clients étrangers trop douteux …

En bref  (L’Express) http://lentreprise.lexpress.fr/international-export/bpifrance-lance-le-credit-export-pour-les-pme_1662093.html

Revoir la présentation « Bercy Financements Export 2015″ du 17 mars en video (3h13) http://www.tresor.economie.gouv.fr/11113_bercy-financements-export

RF – 19 mars 2015

Une certaine idée de la compétitivité

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Bercy Financement Export – Politique d’Assurance-Crédit 2015

michel-sapin_emmanuel-macron_17102014_371

Crédit : Bercy

Après la journée PME International du Quai d’Orsay, désormais leader de la diplomatie économique et de l’appui au commerce extérieur dont les régions sont « pilotes », dirigée par M. Feckl, le cadrage macro-économique et la politique de soutiens financiers nationaux de Bercy sous le patronage de MM. Macron et Sapin http://www.economie.gouv.fr/bercy-financements-export-suivre-mars-2015

RF – 18 mars 2015

Une certaine idée de la compétitivité

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire