Davos 2012 : it’s about #Compétitivité, stupid !

Le Forum Economique Mondial (WEF) fait travailler ensemble les meilleures compétences mondiales, au plus haut niveau, pour améliorer l’état du monde malgré la météo contraire et pour aplanir le terrain pour la libre concurrence et la co-prospérité de tous.

Entre le discours en anglais sur l’état de la nation américaine et sur la compétitivité du Président Obama mardi et l’intervention TV en(tre) français programmée dimanche sur l’état de la nation française et la compétitivité du Président Sarkozy, (et sûrement quelque part en Inde ou à Singapour un discours du PM britannique qui n’a pas les deux pieds dans la même Church’s question compétitivité d’Albion), la Chancelière Merkel fait un peu de ski et prononcera en (Suisse) allemand(e) devant l’essentiel des maitres du monde du moment le discours inaugural sur l’état du monde en début d’année du dragon d’eau noire et la compétitivité de l’Allemagne une douzaine d’années après la dernière du dragon, le lancement de l’Euro(pe) et la remise in Ordnung de l’Allemagne et du Hinterland de l’Est pour changer de Millenium et en finir avec le communisme, fut-il social de marché, du Rhin à la Volga. Madame Merkel parlera certainement aussi un peu d’avenir et de le remise in Ordnung du Hinterland de l’Ouest pour en finir avec le clubmediteranisme, fut-il social de marché, du Rhin au Cap-Vert, avant la prochaine année du dragon. German business as usual, Arbeit même pendant les vacances au ski des Français et autres ClubMedPeople.

 

Alors évidemment, il y a des gens qui contestent un peu l’idée germanique qu’il faudrait bosser et ne pas acheter n’importe quoi de pas durablement bio fabriqué n’importe comment par n’importe qui et qui ne sert pas à grand chose, mais ils se font un peu discrets à Davos et tout le monde est content.

Alors bien sûr, il y a des gens qui disent que c’est injuste et que ça sert à rien d’organiser des coupes du monde si ce sont toujours les Allemands qui gagnent mais du coup l’Allemagne laisse le Brésil, la Chine et quelques autres émergents et/ou écologistes qui n’aiment pas le ski organiser des Davos ou des contre-Davos dans des endroits au bord de la mer où on parle un peu moins 100% allemand qu’à Davos, et gagner de temps en temps au foot, et tout le monde est content et s’occupe de ses affaires avec ou sans réchauffement climatique.

Alors certainement il y aura quelques experts en cours de la dette grecque et autres champions des notations et sondages pour râler que si tout le monde faisait comme l’Allemagne et empêchait les milliardaires russes d’acheter des clubs de foot et achetait des voitures de footballeur made by Germany sous-traitées en Hinterland et mangeait un bol de soupe aux knödels bios à 7 heures du soir entre un jogging en chaussure made in Germany et une bière made in Germany devant un match de foot d’équipes allemandes entre potes chez soi à tour de rôle, les sponsors et les joueurs de la Champion’s League abandonneraient l’Europe pour retourner en Chine, dans leurs Emirats, en Californie ou en Inde pour la jouer comme Beckham. Et que si déjà l’économie mondiale tourne molo-mollo avec une Allemagne réunifiée (et pas trop de régulation dans la jungle mais c’est un autre sujet) et le bazar grosso modo 3 ou 4000 km autour de son économie, les gens d’un peu en dehors du Hinterland sont un peu inquiets à l’idée qu’il pourrait y avoir un genre de Ordnung compétitif « à la Merkel » dans un rayon de 3000 bornes autour de Berlin , même pacifiquement social-démocrate apaisé et pourvu que ça dure avec ou sans filiale de production d’énergie nucléaire en Frankreich tant que Desertec ne sera pas 100% opérationnel, tandis que les gens de l’intérieur du 1er, voire du 2ème cercle de Ordnung à la Merkel s’inquiètent un peu pour leurs RTT et leur pouvoir d’achat de pâtes aux truffes et autres gadgets, surtout que depuis que même le Japon est en déficit commercial, on n’est plus sûr de rien, même pas du régime spécial de retraite des politiciens fonctionnaires.

Mais comme tout le monde ne parle pas allemand, que plus personne ne parle français et que la génération Rolex-Cayenne qui fréquente Davos n’a pas appris le Chinois ou le Brésilien à l’école (ceux qui avaient appris le Russe sans enthousiasme ont appris l’Allemand dés que Berlin a installé un Goethe Intsitut chez eux), la langue de travail, c’est l’Anglais. Alors disons le tout net : It’s about competitiveness, stupid !

It’s about risks, stupid !

It’s about global risks, stupid !

It’s about change, stupid !

It’s about global change, stupid !

It’s not about trouble in (your own) long-term future, it’s about NOW, stupid !

* * *

* * *

© 25/1/2012 – Renaud Favier – (Comp&titivité) – renaudfavier.com – musique !

* * *

Retour vers les e-books plus ou moins sur la compétitivité, plus que moins sur la France et souvent les deux avec dose d’humour réglementaire et minimum syndical de respect de la ponctuation et d’autres conventions inutiles du vieux siècle, à (re)lire en 2012

            
          

* * *

Retour vers café du matin à Paris qui est un des rares trucs qui ne réserve pas de mauvaise surprise en 2012 électoral du dragon, sauf si on espère des discours lénifiants sur l’avenir du modèle français RTT-Cayenne-Truffes ou des compliments à la génération Rolex-Audi-Mamounia.

 

Please, mind the gap click on the mug for English version.

  

Retour vers un excellent 2012 du dragon tant qu’il est encore de bon goût de le souhaiter.

 

Et surtout, bonne compétitivité (durable, forcément durable, sinon c’est moins bio pour l’emploi et l’innovation et l’exportation et toute l’intendance qui suit, ou pas) parce qu’on ne vit pas que d’humour et d’eau fraiche, surtout l’année du dragon, fut-il d’eau noire.

  

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Davos 2012 : it’s about #Compétitivité, stupid !

  1. Ping : Le monde 2.012 tel qu’il promet : le meilleur des mondes … de France … néo-rétro | Renaud Favier : Café du matin à Paris

  2. Ping : Le monde 2.012 tel qu’il promet : lents demains qui hantent | Renaud Favier : Café du matin à Paris

  3. Ping : Le monde 2.012 tel qu’il promet : lents demains qui hantent | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s