2012 : It’s global, stupid !

Ceux qui ont regardé France 2 jeudi soir ont entendu un politicien de 1ère division française se réjouir que des financiers du Qatar aient racheté un club de football des maroquiniers de luxe en Corrèze et sauvé des emplois … Dont acte, à chaque entrepreneur politique ses préférences en termes de « made in France » et de soutien à l’emploi, ses priorités en matière d’accompagnement de filières industrielles stratégiques, son chemin vers l’austérité souriante et ses éléments de langage en période électorale, mais de toute façon, entre le monde économique français réel, le monde administratif français réel et le monde européen français réel, les propos de campagne n’engagent même pas ceux qui regardaient France 2 (sans le son parce qu’ils écoutaient des Replay du Forum de Davos avec leur iTruc). Whatever works du moment que ça plait aux citoyens et que les entreprises (sur)vivent ne sont pas trop nationalisées (ou alors que c’est comme pour General Motors : « If you can’t avoid it, enjoy it » mais pourvu que ça passe le plus vite possible). Et à chaque politicien ; pays ; grenelle entreprise sa vérité, du moment que ça marche et qu’on laisse les entrepreneurs bosser et si possible exporter sans trop de grèves des transports ou d’états-généraux et autres assises cette année …

Sinon, si la question dépasse la survie de petits écosystèmes sur financement qatari ou d’entreprises en difficulté sur endettement public territorial et/ou européen, on peut étudier des cas pratiques pour comprendre comment une belle #PME française (compétitive) peut (enfin) devenir une #ETI au 21è siècle, pas un atelier de sous-traitance, un survivant sous Prozac ou un cobaye de l’acharnement thérapeutique. Des propriétaires lucides, un management compétent qui parle anglais, des partenaires financiers solides et volontaristes et quelques autres chance qui ne sourient qu’aux audacieux qui savent lire la météo dans le ciel (ou le journal) et bien surfer sur les bonnes vagues, sont des motifs « réels et sérieux » de succès. Whatever works #InRealLife, mais la PME familiale pragmatique qui est internationale et veut devenir globale est un modèle intéressant cf par exemple : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0201864886631-sonia-rykiel-va-passer-sous-pavillon-chinois-280289.php

En attendant, intéressante analyse du journal du net sur les 352+ rachats d’entreprises françaises par des investisseurs étrangers recensés en 2011. On aimerait une comparaison qualitative et quantitative avec les flux d’investissements français à l’étranger mais l’étude est déjà très éclairante. Cliquer sur : http://www.journaldunet.com/economie/magazine/rachats-d-entreprises/ ou sur l’image ci-dessous.

Le nombre de transactions semble modeste s’agissant de la 5ème puissance économique mondiale dont l’attractivité est supposée avoir été dopée par le crédit impôt recherche et quelques autres mesures et annonces de mesures favorables au développement durable des PME et autres ETI quels que soient les résultats des élections de 2012.

Et il faudrait pouvoir mieux analyser si les rachats sont plutôt des investissements financiers dans de belles endormies ou des startup prometteuses, du shopping around méthodique de multinationales américaines et/ou émergentes plaçant des pions dans tous les grands pays d’Europe à bon compte et/ou si on peut identifier des risques de perte de contrôle sur des maillons de chaines industrielles fragilisées ou des parties d’écosystèmes stratégiques pour la croissance de filières importantes. Enfin, il serait intéressant de disposer d’éléments sur plus longue période, au moins sur quelques années, voire de comparaisons « avant et après » le passage à l’Euro.

Comme on dit quand on a la chance de parler anglais : « If you can’t avoid it, enjoy it ». Ce qui vaut tant pour le 21è siècle que pour les rachats d’entreprises et pour quelques autres réalités du monde des affaires #InRealLife2012AnnéeduDragon. On dit aussi : « whatever works » et « nobody’s perfect » et … aide toi, le ciel t’aidera (pour les business angels, c’est un peu plus compliqué en ce moment, ceux qui vivent à moins de 500 km sont un peu attentistes et ceux qui vivent à plus de 5000 km parlent anglais, mais si on peut attendre des années ou apprendre l’anglais en 2012, ça peut marcher, l’année du Dragon est réputée très favorable aux vaillants qui ont l’esprit d’entreprise et la volonté de gagner).

* * *

* * *

© 27/1/2012 – Renaud Favier – (Comp&titivité) – renaudfavier.com – musique !

* * *

Retour vers les e-books plus ou moins sur la compétitivité, plus que moins sur la France et souvent les deux avec dose d’humour réglementaire et minimum syndical de respect de la ponctuation et d’autres conventions inutiles du vieux siècle, à (re)lire en 2012

            
          

* * *

Retour vers café du matin à Paris qui est un des rares trucs qui ne réserve pas de mauvaise surprise en 2012 électoral du dragon, sauf si on espère des discours lénifiants sur l’avenir du modèle français RTT-Cayenne-Truffes ou des compliments à la génération Rolex-Audi-Mamounia.

 

Please, mind the gap click on the mug for English version.

  

Retour vers un excellent 2012 du dragon tant qu’il est encore de bon goût de le souhaiter.

 

Et surtout, bonne compétitivité (durable, forcément durable, sinon c’est moins bio pour l’emploi et l’innovation et l’exportation et toute l’intendance qui suit, ou pas) parce qu’on ne vit pas que d’humour et d’eau fraiche, surtout l’année du dragon, fut-il d’eau noire.

  

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 2012 : It’s global, stupid !

  1. Ping : Business Compétitivité | Pearltrees

  2. Ping : Le monde 2.012 tel qu’il promet : #occupy vous (aussi) des hérissons | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s