La compétitivité, c’est compliqué … et il y en a pour qui ce sera plus compliqué que pour les autres

Bref, sauf gaffe monumentale d’un ministre couakeur (un couakistre ?) en France, émeute sanglante en Europe ou évènement tsunamesque, nucléaire ou extra-terrestre grave dans le monde ce week-end, l’évènement de lundi à Paris sera la remise du rapport Gallois. So what ?

Tout a été largement dit, commenté et/ou réfuté par avance, décidé, hermaphrodité.

Non pas que ce ne soit pas bien d’avoir des infrastructures et manufactures qui étaient pour les unes au top des frontières technologiques sous Louis XIV, pour les autres d’une modernité éblouissante pour un rapport qualité-prix très convenable quand les successeurs de Mongénéral les ont inaugurées et pour les plus récentes plutôt appréciées avant qu’on n’ait plus d’argent pour nettoyer la moquette des couloirs de Bercy, ni de budget (ou de prestataire ?) pour mettre un wifi sérieux dans le métro et du 3G qui passe dans les tunnels du RER et du TGV, ni assez de profits dans les entreprises pas encore euthanasiées ou vendues, ce qui revient assez souvent au même après quelques années et le transfert des clients et du knowhow, ni mondialisées, exilées fiscalement ou délocalisées ce qui revient au même en termes de contribution durable à l’économie nationale et l’emploi en France, pour mettre les poulaillers et laboratoires de production de tripoux aux normes européennes et/ou aux standards des marchés internationaux. Mais c’est comme tous les héritages (de nom, de réseau, de patrimoine immobilier plus ou moins exempté d’ISF, de diplôme plus ou moins héréditaire, d’oeuvres d’art, de fortune à l’étranger, whatever qui permet de ne pas travailler), la meilleure des choses si on en fait un tremplin et si on s’achète des chaussures pour courir plus vite et plus loin et plus haut, la pire si on l’utilise comme un ascenseur social à sens unique vers des mètres carrés  avec vue de haut et loin dans une tour d’ivoire. Et un moyen de glander plus ou moins confortablement dans un Larzac ou une villégiature plus discrètement bourgeoise pour tous les gens qui n’ont pas vraiment de penthouse de luxe en tour d’ivoire à Paris, mais qui n’ont pas tellement intérêt à se compliquer la vie en contribuant à une certaine idée de la compétitivité de la France dans le monde tant qu’ils peuvent loger en habitat hérité ou à loyer subventionné (par les impôts de ceux bossent ou par la dette), tant qu’ils peuvent bénéficier de tarifs réduits pour le train, le village vacance d’un comité d’entreprise (financé au détriment du pouvoir d’achat des clients et salariés de la boite mais on préfère ne pas le (sa)voir), ou d’une collectivité territoriale (financée par les impôts ou la dette mais on préfère ne pas le (sa)voir non plus), et pour le dernier James Bond au ciné entre un saut dans un parc de loisirs et une soirée aux machines à sous.

Non pas que les entrepreneurs français entreprenant en France ne disposent pas du même accès que les autres aux nouvelles technologies développées dans les pays qui se battent, avancent, investissent plutôt que de consommer ou d’augmenter sans fin le revenu sans cause réelle et sérieuse (en droit normal, c’est limite illégal) des petits et grands privilégiés d’une République mi-mamma envahissante, mi-mère indigne, mi-bananière (c’est comme pour le Picon-Citron, il y a trop de demis, « et alors ») et performent, eux, et des mêmes Audi toutes options avec sièges en Connolly que leurs concurrents du monde entier en général et d’Allemagne en particulier. Mais les autres semblent avoir une longueur, voire un peu de hauteur et d’élan, d’avance. Quelques avantages solidement acquis et un brin plus performants que les crédits d’impôts qui ne compensent qu’en partie une fiscalité hystérique (non sans que les experts-comptables, consultants, fiscalistes et avocats spécialisés ne prélèvent leurs marges au détriment supplémentaire de la profitabilité des boites françaises) et les agences d’intérim qui font ce qu’elles peuvent pour fournir du personnel compétent en cas de commande imprévue mais ne peuvent pas compenser l’inefficacité chronique des formations initiales et professionnelles (non sans que les institutions en charge desdites ne prélèvent leurs marges au détriment non seulement des entreprises assujetties à l’assortiment d’impôts et taxes nationaux, régionaux, territoriaux, professionnels etc …, mais des étudiants e familles desdits qui doivent s’endetter, même pas en franchise fiscales, pour financer des études et diplômes qui leur permettront d’obtenir un stage en France mais ne seront pas tellement valorisés en cas d’exil forcé dans un pays où l’emploi rémunéré -généralement assez peu, mais assez souvent bien trop eu égard à la valeur créée et aux réalités de la concurrence, by the way- n’est pas réservé aux fat cats à Rolex, fonctionnaires ne roulant pas tous en vieille R5 et autres syndiqués préservés des premiers plans sociaux) et l’ d’un  droit du travail sur lequel il est inutile de faire des commentaires à des lecteurs qui savent lire des phrases de plus de 140 signes et ont tous déjà eu le plaisir d’en souffrir, profiter et/ou les deux à la fois à titre personnel ou professionnel, whatever works (ou pas), même si tout le monde n’a pas la chance d’avoir des actions de Bricorama (pour la situation ubuesque et le jugement abracadabrantesque : cliquer sur : http://www.20minutes.fr/economie/1034712-travail-dominical-magasins-bricorama-ile-de-france-appellent-prefets).

Non pas que ce qui est écrit dans les rapports pas lus, lu dans les rapports pas écrits, commenté sur les rapports dont personne ne sait plus s’ils ont été écrits, s’ils ont été lus, ni s’il faudrait les lire au cas où ils auraient été écrits, soit tellement irrémédiablement faux que ça mérite sans exception d’être dénoncé même si on n’est, ni journaliste à The Economist, ni rédacteur à Bild ; tellement tronqué qu’on en pleurerait si on avait contribué à la rédaction de la version non diffusée ; et tellement politiquement biaisé qu’on en rirait si le Parti du Soviétisme Féodalisé, Environnemental et Couaqueur n’était pas majoritaire dans toutes les assemblées nationales et locales du pays. Mais presque.

Enfin, l’essentiel est dans ce qui est écrit, ou pas, ou entre les lignes de tous les rapports écrits, ou pas, depuis 50 ans sur le sujet du gâchis de ses chances par la France comme un élève intelligent, fils de famille et beau gosse qui jouerait les ados rebelles glandouillant en regardant par la fenêtre pendant les cours, fumant du cannabis dans les toilettes à la récré, passant son temps « libre » à regarder la TV ou à jouer à des débileries vidéos et piquant dans le portefeuille de ses parents pour aller s’acheter la dernière marinière à la mode en empruntant sans permis la bagnole allemande de la famille. Du moment que ça ne dure pas trop longtemps et/ou que tout le monde est plus ou moins pareil, ça n’est pas gravissime. Remonter la pente peut être plus ou moins pénible, mais « where there is a will, there is a way » comme savent ceux qui ont lu l’écriteau sur le bureau de JFK à la Maison Blanche, du temps où la guerre était froide.

Evidemment, si on laisse trop de temps au temps pendant que les autres avancent, cherchent, trouvent, développent, vendent, conquièrent, modernisent … ça peut tourner comme disait Lafontaine dans cette histoire de lièvre s’amusant bien mais un peu battu quand la bise fut venue et de tortue dansant et chantant au coin du feu le moins longtemps possible avant de se remettre au boulot.

Evidemment, il vient un moment où ça devient très compliqué, même pour les lumières du monde, même si l’arbitre, la météo et les dieux ne sont pas particulièrement défavorables, genre comme pour les Grecs après 2000 ans de FEDER ou les Egyptiens 3000 ans après la momification de Ramsès II.

C’est en tout cas ce que sous-entendent certains commentateurs qui ont pris le temps de réfléchir quelques minutes avant de copier-coller les éléments de langage transmis par les lobbyistes de l’un ou l’autre bord.

Etant entendu que les #geonpi insistant pour conserver un système leur garantissant une fiscalité des plus-values aux standards mondiaux n’ayant sauf erreur pas permis de capitaliser les PME et startup françaises depuis 15 ou 20 ans dans un environnement a priori plus favorable à l’esprit d’entreprise ne sont à l’évidence pas de grands défenseurs de l’intérêt supposé général, tandis que les fonctionnaires détachés et/ou défroqués, dirigeant salariés et stock-optionnés de grandes entreprises demandant comme les patrons de PME l’effet d’aubaine d’une baisse de charges patronales après ceux des crédits d’impôts divers et des échappatoires fiscales variées qui ne les ont empêché, ni de délocaliser emplois et bénéfices, ni de négliger de préparer l’avenir de leur écosystème, ont à l’évidence laissé en chemin les dignes serments républicains de leurs hautes études autant que le souvenir de leurs cours d’économie à ScPo, et l’idée même de donnant-donnant.

Et que les mélenronchoneries protestationnistes, #occupyeries plus ou moins juvéniles et vieilles antiennes plus ou moins nauséabondes ne sont pas toutes moralement condamnables mais manquent toutes autant de réalisme économique que de validation démocratique.

Et que même les beatniks, thuriféraires des SCOP pour tous et autres suceurs de teusch n’ont pas trop d’idées « out of the box » un tant soit peu crédibles.

 So what ?

Les « pessimistes » pensent que le plus probable est que les écrans de fumées successifs sur les projets chocs, perspectives de trajectoires et autres annonces de pactes à trois dimensions n’ont servi qu’à gagner du temps pendant que l’Europe tente tant bien que mal d’écarter le risque d’explosion, et que ça va continuer conformément à la mathode #Hollande avec la séquence maintenant bien connue inaction ; rédaction d’éléments de langage ; séance de travail interministérielle ; annonce d’organisation d’un dialogue social exemplaire ; réunion de réuniocrates et cocktail pour la presse au Conseil Economique, Social(iste) et Environnemental ; et passage à un autre sujet en attendant le remaniement et/ou la prochaine bourde d’un couakocrate du gouvernement provisoire et/ou le prochain vrai-faux croche-patte d’un parti allié mais néanmoins croupion et devant faire le buzz pour assurer sa notoriété en vue des prochaines élections à la proportionnelles (de fait, si la compétitivité économique est une vue de l’esprit en France, la compétitivité politique est d’assez bon niveau).

Les « optimistes » pensent … pareil (Coluche le disait déjà). Mais ils se disent que la survie en milieu über-hostile, fiscalement délirant, politiquement polpotesque et économiquement shadokiste, est un excellent entrainement pour la réussite dans un autre pays où les conditions d’exercice de la libre entreprise seraient moins dantesques, que l’avion décolle face au vent, que les obstacles sont un piment de la vie des affaires nécessaires à la sélection naturelle et toussa-touça genre struggle for life et Dieu reconnaitra les siens comme depuis toujours. Et qu’après la pluie, normalement, le beau temps, alors si l’hiver s’annonce précoce, rude et long cette année, c’est une bonne occasion de recharger les batteries sans perdre l’esprit de compétition.

Bref, tout le monde s’en fiche, du rapport Gallois, autant prendre un RTT pour faire du vélo, lundi.

* * *

Ce qu’on en a twitté récemment d’un brin « think out of the box » avec des liens vers des papiers méritant d’être survolés :

En attendant le rapport #Gallois, + tard, peut-être, c’est à lire sur la #compétitivité en #France #Europe … http://wp.me/p2LP8P-2s 

4500 e-lecteurs pour le #eBook #français « #Compétitivité 2012″ (V3 du 21 octobre 2012) téléchargeable sur #Youscribe http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-v3-du-21-octobre-2012-1822197 …

D’une pierre 2 coups : hommage à un cher disparu et rappel aux « grands » que sans ambition, pas de #compétitivité http://lnkd.in/WXXfuv 

Au rythme actuel des « couacs » et faits divers, plus personne ne devrait parler de #Compétitivité d’ici au 5 novembre http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-v3-du-21-octobre-2012-1822197 …

Avant (ou après, on ne sait plus trop) le rapport #Gallois, celui du Haut Machin sur la protection sociale est sorti … http://lnkd.in/iZZE8b 

On peut aimer les opinions de twittos sur les rapports #Gallois et de l’autre Haut Machin. Sinon #Compétitivité http://lnkd.in/iZZE8b 

Rapport Gallois : Hollande a déjà fait la synthèse http://bit.ly/TfH5MI 

President Francois Hollande duck for cover as French industry bleeds jobs | http://bloom.bg/SvjdHi 

What can India do to strengthen its global competitiveness http://wef.ch/indiapoll3  

This week: German Vice Chancellor Philipp Rösler tells EUROPE the EU must enhance competitiveness to solve crisis http://bit.ly/LSERosler 

Good series of articles on Restoring U.S. Competitiveness in current FORTUNE mag http://bit.ly/VfuBJf 

Bernard Skalli, PDG de Lustucru, produit exclusivement en France et répond aux questions « compétitivité » http://www.franceinfo.fr/economie/patron-chef-d-entreprise/bernard-skalli-pdg-de-lustucru-pendant-la-crise-le-marche-des-pates-prog-788017-2012-1 …

Compétitivité : les critiques déjà formulées d’un rapport très attendu http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/11/02/competitivite-les-critiques-deja-formulees-d-un-rapport-tres-attendu_1784798_3234.html …

Compétitivité française : les 4 indicateurs du malaise http://bit.ly/YjgKl0 

Compétitivité, flexibilité… La France souffre d’une absence de chocs – L’EXPRESS http://www.lexpress.fr/actualite/politique/competitivite-flexibilite-la-france-souffre-d-une-absence-de-chocs_1182627.html …

A 2jours de la remise du rapport #Gallois, les @iDemocrates vs parlent de #compétitivité ici http://www.huffingtonpost.fr/thomas-friang/rapport-gallois-competitivite-france_b_2065587.html?icid=hp_france_featured_art&utm_hp_ref=fb&src=sp&comm_ref=false …

Compétitivité : Montebourg pour un « donnant-donnant » avec les entreprises http://dlvr.it/2QfFsb 

Les 35h ont rapporté emplois et productivité sans nuire à la compétitivité de la France, en route pour les 32h ? http://www.alternatives-economiques.fr/le–bon–bilan-des-35-heures_fr_art_1137_58027.html … (NDLR QUE L’ARTICLE EN LIEN, TRES RETWITTE CES JOURS DERNIERS, DATE DE FEVRIER 2012 EN PLEINE CAMPAGNE ELECTORALE ET PEUT ETRE ASSIMILE AU MOINS AUTANT A DE LA PROPAGANDE QU’A DE LA RECHERCHE ECONOMIQUE)

Nous sommes les fantassins de l’éco et notre état major nous tire dans le dos, dit le patron des patrons de l’industrie http://www.usinenouvelle.com/article/competitivite-la-france-a-besoin-d-un-remede-de-cheval-selon-pierre-gattaz.N185287 …

1 NovLibérationLibération ‏@liberation_info

Compétitivité : la bataille du vocabulaire http://bit.ly/Y5wzvA 

Rapports enterrés par le pouvoir: @jattali compare la situation à 1780 http://blogs.lexpress.fr/attali/2012/10/29/au-rapport/ …

Comment une Mésange fait la politique de compétitivité de la France http://bit.ly/W5ewYa 

François Hollande propose un pacte de compétitivité aux PME: Extrait du discours … http://bit.ly/XQwMT5 

Ni « pacte » ni « choc » de compétitivité, Laurence Parisot veut un « big bang économique » http://bit.ly/QRjHVU  . Qui dit mieux?

Pour restaurer la compétitivité du « site de production France », les vrais choix sont ailleurs http://xfru.it/j6zKj2  ( cc @Senat_Info )

Compétitivité : Hollande promet des décisions dès novembre http://bit.ly/SsACj5 

Compétitivité hors-prix et externalités http://bit.ly/Rdd8La 

Compétitivité: l’ultimatum des grands patrons à François Hollande http://bit.ly/S0fVsS 

Pour une #compétitivité sans choc, ni effort, ni travail, ni trajectoire, ni rapport #Gallois, je ne vois que le dopage http://wp.me/pJjbe-5Bj 

* * *

Renaud Favier – 3 novembre 2012 – Page facebook CompétitivitéGroupe LinkedIn

PS : on peut s’amuser des opinions de twittos plus ou moins anonymes, télécommandés ou pavloviens, se régaler des avis des journalistes de permanence sur les derniers « couacs », éléments de langage et/ou fuites sur le rapport Gallois, ou préférer le rapport du très notable Haut Machin sur la Protection Social(ist)e, ou ne rien avoir à cirer de la compétitivité en général, de celle de la France fin 2012 en particulier. Sinon, en attendant la V4, la V3 du 21 Octobre du #eBook « Compétitivité 2012 » (pdf, 190 pages) est encore en téléchargement gratuit sur Youscribe (plateforme made in France créée par une jeune équipe de startup sympa) : http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-v3-du-21-octobre-2012-1822197

Et puis, si on est vraiment fanatique du commerce extérieur français qui ne s’est pas tellement amélioré depuis que la nouvelle Ministre achète des sacs à main made by France à l’étranger pour doper les chiffres de l’export en mouillant elle-même le chemisier, ou passionné par la compétitivité des entreprises françaises avant les éléments de langage des conseillers en communication de Montebourg ; le rapport Gallois ; l’avis du Haut Machin au Financement de la Protection Social(ist)e ; le Pacte Hollande au XXIè siècle, et/ou si on a un peu besoin de se documenter sur le sujet en mode un peu “think different” en dehors du prêt-à-penser, pour son boulot ou ses études ou la conversation au déjeuner dominical ou au dîner en ville du samedi soir, on peut aussi e-lire gratuitement sur la compétitivité et toussa-touça en France, en cliquant sur les images ci-dessous.

         
        
* * *

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Compétitivité, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s