Frenchonomics : maintenant, la Mo-Bi-Li-Sa-Tion pour l’emploi, la compétitivité et la croissance en chantant ?

29642_louis-gallois-eads-chief-executive-officer-attends-a-meeting-at-the-international-centre-for-journalists-in-paris

Avant, en France, on chantait le retour de la compétitivité sur chemin de pétales de roses à la santé du chômeur inconnu, et des usines et employeurs disparus. Maintenant que la guerre économique est aussi mal partie que le AAA, les communicants de Paris tentent la mobilisation.

l_michel-sapin-europe-un-chomage-travail-tendance-contrat-generation

Sur un malentendu, avant le café des journalistes et avec de bons communicants politiques et une séquence d’éléments de langage bien ficelée, ça pourrait peut-être marcher quelques jours … à Paris, entre le Noël des enfants de l’Elysée et les voeux aux corps constitués de la Nation.

Visite surprise de F Hollande à Rungis 27/12/2012

Si tous les pays en guerre économique acceptent une trêve des confiseurs de quelques années, voire de se tirer des balles dans les pieds aux normes françaises, pendant que les entrepreneurs français se tirent les premiers, que les bénéficiaires de revenus protégés du chômisme et des impôts se bunkerisent (et/ou planquent leurs sous à l’étranger comme tout le monde sauf les ministres calomniés à tort par d’autres notables et/ou fonctionnaires exemplaires via médias plus ou moins déplaisants complaisants à la dénonciation), que Fitch entretient la fiction du AAA, et que les excellents citoyens français tirent eux-mêmes sur leur corde (importée, le made in  France est mort et enterré même pour ça) faute de législation sur le suicide assisté pour tous et de clients, même communistes, étrangers pour racheter nos antiquités pas trop vermoulues après nos dettes publiques, le CAC40, les PME un peu sexy et l’immobilier de prestige bien situé.

french-battle-flag-french-military-flag

Ach, l’art de la guerre (même économique) à la Française, gross Malheur … pour les Français.

french_knife

Mais une bonne image vaut mieux qu’un long discours, disait-on souvent, quand déjà la France perdait toutes ses guerres (sauf quelques péripéties coloniales, mais les nostalgies d’Empire étaient perdues d’avance sur tapis vert et/ou en fauteuils rouges avant même d’être dispersées aux vents de l’Histoire ou branchées sous perfusion), mais qu’au moins l’éducation nationale marchait, avant que la politique professionnelle ne devienne peu ou prou la seule activité légale efficacement protégée de la concurrence internationale, des réglementations européennes les plus ubuesques et des fiscalités nationales, territoriales et indirectes, les plus suicidaires.

Hollande-Taxes

Non pas qu’il ne reste pas en France quelques usines, ateliers, et autres gisements de vrais emplois productifs dans des vallées et recoins où la grève de la fin, la fumée pas trop bleue et les bleus … de travail sont encore tolérés …

funny-french-car-tours

Non pas que le secteur des se(r)vices, notamment dans le tourisme fiscal, ne soit pas en croissance et fortement créateur d’emplois directs et indirects autofinancés par l’impôt (un peu) et soutenu (les mots ont un sens) par les usuriers (étrangers, surtout, mais il y a aussi d’excellents Français qui prêtent via paradis fiscaux interposés ce qu’ils ont pu exiler à temps loin de l’ISF et des médias hexagonaux) qui prêtent maintenant à taux zéro pour mieux tondre demain, comme les dealers offrent de l’herbe pour ferrer les clients …

tourisme fiscal

… ni que l’énergie des entrepreneurs laisse un peu à désirer en heure d’hiver, que la qualité des services à la (personne) française soit insatisfaisante, ou que les horaires de travail des salariés laborieux et de repos des guerriers de l’emploi nuisent à la compétitivité (prix, hors-prix, les mots fâchent avant de s’envoler, la qualité reste, et la qualité-prix ne s’oublie pas) ou aux performances françaises de renommée mondiale …

Douce France ...

… moins encore que les taxes en France soient plus dangereuses pour le pouvoir d’achat des consommateurs ou l’espérance de survie des entrepreneurs que dans les autres pays francophones (exception faite du Qatar, membre de la Francophonie mais bénéficiaire d’une fiscalité privilégiée en France) ou dans le monde normal (lire où les avocats fiscalistes parlent anglais et où « flat tax » ne se traduit pas par « impôt qui met à plat ») …

Taxes (Credits : McGy)

… ni même que le maquis fiscal de France soit vraiment plus touffu qu’ailleurs, dans les autres pays démocratiques qui ne marchent plus pour des raisons assez bien identifiées et pas toutes liées au prix du pétrole (d’autant que les taxes sur les carburants font tourner pas mal de machins étatiques), dans les social-démocraties du vrai Nord (post changement climatique, le Nord de la Loire s’est déplacé vers le Quiévrain) qui tentent de résoudre le problème des déficits par le bon bout en contrôlant les dépenses, gaspillages discrets et gabegies scandaleuses AUSSI, ou les autres pays communistes qui ne barguignent pas les trajets de leurs TGV pour quelques hectares de plantations de lentilles et investissent dans l’avenir pour leurs djeuns et autres longues marches de leurs dvieux …

1312643711-93 Crédits : Marshall Ramsey

… mais comme il y a encore d’autres particularismes qui compliquent la vie de tout le monde en France dans la guerre économique mondiale …

chambre-bonne-loyers-abusifs-taxes-benoist-ap-L-Nb2yB0 - Crédits : Rodho

… d’autres spécialités locales que le monde entier nous envie, mais ne voudrait être forcé à avaler à aucun prix …

ena_guy_jacquemelle

… enfin quelques croyances et superstitions villageoises, catégorielles ou syndicales à la vie aussi dure que les utopies de politiciens plus ou moins professsionnels à la pilosité différente (barbus, crânes rasés …) ou les certitudes des communicants professionnels à pilosité politique normale (cheveux gris ou blancs) …

111_retraite.1271434403_1__2 (Crédits : à vérifier)

… et puis cette petite allergie aux ports qui fonctionnent, aux grands bateaux qui vont sur l’eau, aux chantiers navals qui construisent, aux Hinterlands connectés aux mondes réels (n’est pas Venise qui veut, ni Hambourg, ni même Tanger, moins encore Rotterdam … honni soit qui rappellerait également que ce n’est pas d’hier qu’on saborde la Royale, en France plus ou moins républicaine selon les circonstances, et que c’est une entreprise néerlandaise qui renfloue le Napoléon Bonaparte au rythme corse et selon les us et coutumes du port de Marseille, mais qu’on ignore encore quels réassureurs payeront, l’Etat qui est son propre assureur n’étant en principe pas engagé mais des choses étranges se voyant parfois en Sicile francophone, ainsi qu’à qui sera bradée l’épave, avant ou après renflouement du navire, avec ou sans coulage de la boite, avec naufrages à la française sauce phocéenne dans tous les cas, comme on le lira sûrement bientôt dans la Provence) …

Napoléon Bonaparte, navire amiral de la flotte SNCM Marseille 2012

… we have a problem, malgré les louables efforts de communication de ministres avenant(e)s, en marinière ou autres uniformes de rigueur, et autres élu(e)s candidat(e)s à un maroquin en cas de remaniement impromptu, qui payent de leurs personnes en jouant les gens sandwichs et en assurant des permanences aux restos du coeur et autres lieux de rassemblent d’électeurs, abstentionnistes et journalistes entre les réveillons.

taxes-sur-biere-colere-gronde-L-QxdTtD (Crédits : Honzelle)

Ceci twitté, il n’y a pas mort d’homme, bien sûr, et certains (d)économistes français (non, pas Karine Berger, qui débloque volontiers sur commande, mais a ses limites question tartuffades, déjà que le coup des Trente Glorieuses devant nous l’a ramenée au niveau de Montebourg ou Touraine question crédibilité économique …) prédisent que ça ira mieux demain, ou alors dans un an, ou bien dans deux …

taxes-1 (Crédits : Baudry)

Et au pays qui a co-gagné la der des der grâce au petit miracle des taxis de la Marne made in France, convaincu tout le monde, même les Français, qu’il avait co-remporté la victoire de celle d’après tous ensemble, et inventé la Logan fabriquée par des ex-communistes comme les vraies voitures allemandes de bas de gamme, rien n’est impossible (surtout si on cherche et trouve du gaz de schiste, disent les experts officiels es-compétitivité, qui ne peuvent pas nous/se tromper tout le temps).

Sommets et dialogues sociaux ça pourrait marcher sur un malentendu

Mais il y a comme un début de contrariété dans certaines équipes de France (by ze way, si Proglio n’est qu’HEC et soutenu surtout par des pré-retraités du politicosme comme sa bio de Wikipédia l’indique, il risque de ne pas durer longtemps entre les attaques frontales des Berciens de l’IGF et les guerres de (re)tranchées des corps bâtisseurs, même si personne n’a lu le bouquin d’Atomic Anne, bien entendu, et si personne ne vise sa place parmi les grands crocos (l)arme(s) au pied et autres éléphants de réserve, of course) de champions de l’export.

nicole_bricq_1

Comme un petit flou (et comme disait Martine qui s’y connaissait en Bercy de saigneurs, s’il y a du flou, il y a du loup dans l’air) du côté du commerce extérieur.

Crédits : Bercy

Comme le vague sentiment que le crédit d’impôt compétitivité, même, voire surtout,  en tandem avec la CDC féodalisée en régions et saupoudrée en guichets uniques de proximité conjoints avec d’autres machins locaux ou nationaux au service public des PME et ETI, ça va encore être un beau cautère palliatif sur langue de bois (le vote négatif du Sénat mi-décembre n’ayant aucune importance), en attendant la prochaine réforme du prochain ministre en charge des exportateurs encore vivants, la prochaine bonne idée de technocrates copiant-collant les notes de leurs anté-prédecesseurs (ceux du temps où la majorité était du même bord) ou le prochain passage du Père Noël … à la TV française.

humour_noel

Comme un début de doute sur la compétitivité et toussa-touça qui ira mieux demain …

pere-noel-dessin-circonstance-Crédits : Fred

Comme un petit coup de mou malgré le café.

CoffeeBreak

C’est (une or)dur pour tout le monde, mais il y a des pays, des entreprises et des citoyens entrepreneurs et salariés pour qui ce sera plus dur, en 2013 (et plus pour ceux qui survivront encore un an).

Boules de Noel 2012

LE powerpoint de référence : http://www.youscribe.com/catalogue/presentations/ressources-professionnelles/creation-d-entreprise/competitivite-vaste-programme-220377

Sinon, si on s’intéresse un peu à l’économie réelle et à la compétitivité en France sans être un twittos à temps plein, rapport au pouvoir d’achat, au chômisme plus ou moins choisi (quant au bômisme, comment le critiquer, ce n’est qu’une autre manière d’être intermittent du triste spectacle professionnel), aux frais de scolarité des mômes, à la croissance mythique genre Trente Glorieuses dans le rétroviseur et aux budgets des mythomanes aux bureaux en étages élevés mais sondages hostiles avant même que les résultats des courses mal barrées soient connus, au déficit commercial et à toussa-touça, et à la compétitivité pas trop pathétiquement instrumentalisée, sans être radicalement fanatique des éléments de langage matignonesques et des notes en 1 page et 2 parties avec conclusion écrite d’avance par des fonctionnaires souvent très gris, sinon dégarnis, au-dessus du neurone mais cependant aux cheveux plus longs que les idées, ni adorateur du prêt-à-penser en phases de moins d’une ligne sans trop de ponctuation pour éléments de langage à dégeler au micro-ondes, moins encore groupie du Père Noël, la V4 du 4 novembre 2012  du #eBook « Compétitivité 2012″ (pdf, 216 pages) est en téléchargement gratuit sur Youscribe (plateforme made in France créée par une jeune équipe sympa), en attendant la V5 programmée pour autour de Nouvel An, si tout va bien jusque-là (lire : « si quelqu’un brûle ma bagnole made in France pour s’amuser à la Saint Sylvestre, j’achète une Allemande, comme tout le monde, et je fais un billet de blog sur le terrorisme et l’insécurité économique à la française ») : http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-v4-du-4-novembre-2012-1822197 

Compétitivité

Et puis, si on est vraiment fanatique du commerce extérieur français qui ne s’est pas tellement amélioré depuis que la nouvelle Ministre achète des sacs à main made by France à l’étranger pour doper les chiffres de l’export en mouillant elle-même le chemisier, ou passionné par la compétitivité des entreprises françaises avant les éléments de langage des conseillers en communication de Montebourg ; le rapport Gallois ; l’avis du Haut Machin au Financement de la Protection Social(ist)e ; le Pacte Hollande au XXIè siècle, et/ou si on a un peu besoin de se documenter sur le sujet en mode un peu “think different” en dehors du prêt-à-penser, pour son boulot ou ses études ou la conversation au déjeuner dominical, au repas de fête, au réveillon ou au dîner en ville de rentrée, on peut aussi e-lire gratuitement sur la compétitivité et toussa-touça en France, en cliquant sur les images ci-dessous.

         
        

Sinon, il y a plein d’autre bonnes choses à lire avant la fin du monde, ou le repas, ou le premier évènement impédimentiel qui empêchera de se consacrer pleinement à des activités économiquement raisonnables, en cliquant sur Mix ou Remix ci-dessous, aux risques et périls du lecteur (la rédaction décline toute responsabilité en cas de consommation abusive et autres comportements addictifs déviants).

Boules de Noel 2012

PS :  qu’on croit, ou pas, au miracle de la compétitivité d’après Noël 2012 ou à une trajectoire vers des équilibres budgétaires, commerciaux ou politiques en 2017 ou plus tard, on peut lire (The Economist ou Der Spiegel et surfer sur le site d’Euronews) de bons vieux eBooks en français plutôt qu’écouter les politiciens et autres (d)économistes à la radio ou regarder à la TV les commentateurs experts de commentaires inutiles, et vice-versa, ou les publicités pour voitures nocives pour le climat, rasoirs à bientôt plus de lames qu’on a de poils ou de billets dans le portefeuille, et autres luxes étrange(r)s, nécessaires pour les vendeurs mais rarement indispensables pour les clients.

Sur Amazon (made in America, rien à voir avec Tristes Tropiques, quoique …) :

        

Sur Youscribe (belle PME made in France de l’économie digitale) :

               
               
         
           
          

Le bonus made in France de décembre 2012 (cliquer sur l’image pour en savoir plus).

May be made in France, or not ...

Bonus de Noël 2012 : http://joyeuxnoel2012.wordpress.com/les-bonus-de-noel-2012/

Cliquer vers 2013, par principe de précaution : http://bonneannee2013.wordpress.com/

Retour vers Noël

Départ vers Noël (2012, pour commencer) : http://joyeuxnoel2012.wordpress.com/

114970858939
Retour vers Compétitivité : https://madeinfrance2012.wordpress.com/

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Compétitivité, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s