Assises de l’Entrepreneuriat en France : in assis(tanc)es veritas ?

fleur-pellerin-assises-entrepreneuriat

Les « Assises de l’Entrepreneuriat » engagées par Bercy sont une excellente initiative pour la compétitivité. L’assis(tanc)e des pilotes et créateurs de PME / PMI solides en Europe et conquérantes hors les murs est une bataille à gagner -vite- dans la guerre économique mondiale.

Calendrier Assises Entrepreneuriat 2013

Pour autant, cela suffira-t’il pour ne pas laisser les emplois en France et le potentiel de croissance future des entreprises et autres « start-up » de France se faire asphyxier par le perfect storm de la mondialisation, les tsunamis de concurrents maintenant bien et visiblement émergés, et la lame de fond des manoeuvres engagées par les adversaires économiques de toujours ?

20house-quotes-2 Crédits : Dr House / Fox

Comment sauver si nécessaire, aider à devenir ou rester compétitif, soutenir la croissance, sans infantiliser, ni étouffer, les PME, TPE, PMI, ETI, auto-entrepreneurs et autres survivants ou mutants de l’écosystème économique français en péril ?

230763_221373811222284_100000489999154_943553_460118_n_large Crédits : Dr House / Fox

Les entrepreneurs de France en pleine guerre économique mondiale, qui n’ont guère le temps de brainstormo-socio-dialoguer sur des sujets déjà bien recuits sous toutes les recettes depuis un bon demi-siècle à Paris et orbi (où on communique plutôt en anglais ou d’autres langues étrangère pour parler « business », mais en principe, il s’agit toujours de la même histoire, de gens qu’il vaut mieux laisser respirer, et soigner quand ils ne sont pas bien portants mais ne sont pas condamnés, pour qu’ils puissent créer des trucs pour des clients, du job pour certains et de l’argent pour tous du fisc au vendeurs de lasagne en ticket-restaurant), citeront Audiard en souriant (Un Taxi pour Tobrouk : « deux intellectuels assis vont moins loin qu’un c… debout ») …

dr-house---love-sucks - Crédits : Dr House / Fox

… les professionnels du (mélen)ronchonnisme angoissé (je redoute, donc je suis …), prédicateurs d’autres solutions épatantes déjà tentées ou pas encore mais toujours avec épais rapports sous jolies couvertures bien mises au goût du jour (aux tarifs revus et corrigés en fonction de l’inflation, en général), et autres militants du billard techno-politicien à 4 ou 5 bandes auto-bloquantes, grogneront que les idées d’un ministre sans cravate, ça ne peut pas être sérieux ; que ce n’est pas parce qu’on consulte plein de champions plus ou moins digitaux qu’on découvre des remèdes miracles (surtout quand on sait assez bien depuis assez longtemps ce qu’il faudrait faire pour que les patients ne soient pas à la fois gavés de malbouffe, intoxiqués de toutes sortes de vraies pollutions et faux médicaments, pas assez sportifs et enchaînés de boulets) ; enfin que ce n’est pas parce qu’on a un écran allumé et des meubles design dans son bureau qu’on résoud les cas désespérants …

images-1 Crédits : Dr House / Fox

… tandis que les citoyens admirateurs, partenaires obligés et autres électeurs au sourire crispé salueront, avec la foi béate du militant et les éléments de langage enthousiastes du débutant, la nouvelle méthode participative, en priant pour que du cercle de qualité 2.0 géant pour chefs d’entreprises communicants, consultants précoces et publicitaires prodiges, émergent les lumières LED pour une nouvelle croissance.

Housa All Crédits : Dr House / Fox

Mais, what else ?

tumblr_mfjndy8UnJ1re6ar6o1_500_large Crédits : Dr House / Fox

Si quelqu’un avait eu une meilleure idée que la ministre, techniquement crédible, économiquement viable et politiquement compatible avec le redressement productif à visage gaulois, on en aurait autant entendu plus twitter dans le cloud que des achats immobiliers, humains ou sportifs du Qatar à Paris et orbi, des séminaire d’intelligence économique organisés par les consultants anglo-saxons dans les provinces de France ou des investissements asiatiques dans les pépites à image, technologie et clientèle attractive, et autres trésors nationaux en péril pour cause de rentabilité anémique, voire pathétique, de gestion romantique, voire hasardeuse, et de capital mal verrouillé, voire bien rouillé, non ?

les-chinois-investissent-en-france : ça va dérouiller ... Crédits : Wingz

Si quelqu’un parmi les politiciens professionnel, les notables écoutés ou les experts en rapports aux ministères avait mieux à suggérer que dialogue, petits fours et bonnes intentions, on aurait déjà reçu les invitations pour un apéro facebook, non ?

493 Crédits : Dr House / Fox

Si la grammaire éternelle des affaires du monde nouveau laissait beaucoup d’options au vieux (du) pays de (la promotion) Voltaire, on le saurait, maintenant, non ?

Executive-Summaries-Scrabble Crédits : unknown

Si la France avait les moyens de se permettre encore 30 ans de chômage technique pour presque tous avec brainstorming chic pour les entrepreneurs et dialogue social de choc entre fonctionnaires, en vivant sur ses réserves, en vendant quelques palaces à touristes asiatiques et autres bijoux de (grande) famille pour les uns et en transformant les chambres des mômes ou les granges en gîtes pour touristes nord-européens pour les autres pendant que le monde change, certains experts français et consultants anglo-saxons le préconiseraient, non ?

2 Crédits : Dr House / Fox

Et s’il suffisait encore de répéter toujours « aimez-vous les uns les autres » comme on fait depuis 2000 ans le dimanche dans les pays où des gens vont à la messe, (avec la version « aimez-nous, ou pas, mais votez pour nous » dans les coins administrativement laïcs), de parler d’amour aux entrepreneurs à la saison de la Saint Valentin, de préconiser plus de solidarité entre entreprises de toutes tailles et d’attendre la multiplication des entreprises sociales et solidaires de marché raisonnablement viables, on voudrait y croire, au pays de Pascal (le Pascal d’avant l’Euro, c’est encore autre chose, et à part quelques apôtres de la dévalutation à la papa nostalgiques de la conduite dans le rétroviseur, personne de sérieux ne prédique plus la marche arrière à pleine vitesse sans ceinture) non ?

314 Crédits : Dr House / Fox

So what (else ?) ?

scary-clown  Crédits : Dr House / Fox

Heureusement, à (gros) coeurs vaillants, rien d’impossible, surtout (même ?) en français (en France ?).

613 Crédits : Dr House / Fox

Ceci douté (debout) au pays de Pascal et Voltaire, on peut rester (r)assis, au pays d’Audiard et des #geonpi. Et vice-versa …

Renaud Favier – 19 février 2013 – Page facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn

PS : l’entrepreneur désespérément (« tout le monde ment », même, voire surtout les cas désespérés, cf Dr House) assis se lève en regardant la météo, les politiciens et la bourse à la TV, et peut décider de s’exiler pour sauver ses meubles ; l’entrepreneur désespérément debout tombe assis par terre en entendant la bourse, les politiciens et la météo à la radio, et ne peut pas éviter de se demander si ça améliorerait quelque chose qu’il saute ; l’entrepreneur qui veut continuer d’avancer, pour faire survivre aussi bien et longtemps que possible la boite et les vrais jobs d’avenir réel y afférents, voire développer le business et faire croître et prospérer l’entreprise, l’emploi, ses partenaires, son centre des impôts, ses commerçants de quartier et toussa-touça sur un malentendu, fait avec la météo des fonctionnaires, les bourses des requins, et la corde plus ou moins virtuelle que lui tendent les politiciens, fut-elle pour mieux le pendre, sans perdre de temps à regarder s’il y a des dents de cheval à un bout ou l’autre, à vérifier si son parapluie (pas un parachute doré, ça c’est pour les cadres dirigeants, les fonctionnaires éligibles à fromages républicains et les politiciens professionnels, pas pour les entrepreneurs normaux) est aux normes (sauf si négliger ce certificat est un motif réel, sérieux et administrativement imparable de fermeture de la boite), à attendre (ou pire, espérer) les applaudissements de publics plus ou ou moins numériques, ou à (se) demander quel temps il fait plus loin, fera demain, pourrait faire #InRealLife.

577651_284872558275908_814507939_n - Crédits : cf signature

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Assises de l’Entrepreneuriat en France : in assis(tanc)es veritas ?

  1. jacques alain VERMEULEN dit :

    Osez entreprendre…Le plus grand des risques, c’est de ne pas en prendre. (ALLAN GRIFFIN)
    L’enjeu est de gérer de manière optimale les risques opérationels, tout en développant ses revenus et sa flexibilité pour adapter sa croissance aux évolutions du marché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s