Ouf ! La France a (encore) sauvé son exception culturelle

20130615005911257

Nicole Bricq – Juin 2013 – Bruxelles, négociations UE sur l’exception culturelle

Il y a un big business de la culture. Le soft power influence les parts de marché. L’image de la France précède l’arrivée des marchandises dans les ports. Notre réputation auréole nos gens d’affaires. Pour cela, notamment, Bercy protège l’exception culturelle comme un Trésor National.

1026594-affiche-du-film-vive-la-france-620x0-1

Comme si la culture était à la guerre économique ce que la bombe atomique est aux conflits armés (les vieux grognards de Marrakech, les marathoniens des négociations en comité 113 à Bruxelles ou autres lieux où se décide l’avenir du monde libéral comme les pots de départs à Bercy et les remises de décoration où l’ancien Président de la Coface fait des opening jokes généralement différents mais truffe ses discours d’à peu près toujours les mêmes anecdotes depuis le temps des Latécoère, se souviennent que la France, inspirée dans le TGV par la lecture d’un SAS de l’époque où Gérard de Villiers n’avait pas encore racheté le château de Liezen avec ses droits d’auteurs, a été jusqu’à menacer de quitter l’Europe -sans mandat, bien entendu- pour obtenir le maintien de l’exception et du quota d’invitations VIP au Festival de Cannes pour Bercy).

Gag-The-New-Yorker-the-bomb

Credits : Cheney – The New-Yorker

Bien sûr, tout le monde se demande ce qu’on a lâché cette fois dans les négociations entre fonctionnaires européens à Bruxelles. Ce qu’il pouvait rester à abandonner en rase-campagne de filière à potentiel de redressement productif, à part l’aéronautique peut-être, depuis qu’on échange avec nos partenaires européens la sauvegarde de l’exception culturelle contre tel ou tel pan de l’économie réelle avec l’assentiment au moins tacite des élus membres des commissions, conseils, observatoires, pôles et autres machins chargés de doper l’emploi pour les jeunes et la durabilité des PME, des ayant-droits du dialogue social pour la compétitivité juste, et d’autres patriotes économiques en combat politique permanent (ou en déjeuner offert par les marchands étranger de tabac devant les caméras de France 2, mais c’est un autre sujet, ou pas) pour la croissance et le made in France.

le-slip-francais-the-good-old-dayz-8

Le made in France n’est pas l’ennemi de l’exception culturelle (et vice-versa ?)

Mais, on salue la maîtrise tactique des négociateurs et négociatrices français(es) du commerce extérieur qui ont obtenu l’exclusion du secteur audiovisuel du mandat européen pour les négociations avec les Etats-Unis, même si tout le monde préfère Bérénice Bejo en espionne dans OSS117 à son triste bégaiement d’éléments de langage à Bruxelles.

2466720_

Bérénice Bejo – Juin 2013 – Négociations UE à Bruxelles sur l’exception culturelle

Et on est über-content d’avoir gagné et que l’Elysée ait mis tout son poids dans la balance, pour que l’Europe se range derrière le panache de notre diplomatie économique dans les négociations pré-transatlantiques et autres initiatives plus ou moins libre-échangistes susceptibles de menacer le droit d’auteur, les entreprises culturelles plus résistantes que Virgin, la redevance audiovisuelle ou le régime spécial des intermittents du spectacle, y compris ceux inscrits dans les bureaux de votes de pays à régime fiscal allégé, à moins de quatre ans de la prochaine élection présidentielle.

europe-sortie-de-crise-2

Crédits image : Chappatte

Frenchonomics

Frenchonomics

eBook 100% made by et in France – Téléchargeable (gratuitement) sur la plateforme numérique de la startup française Youscribe

Compléments / Décryptages : cliquer sur les liens dans le texte ou les images, et/ou sur :

http://renaudfavier.com/2013/06/15/ach-lexception-culturelle-francaise-cest-excellent-pour-le-commerce-exterieur-allemand-et-les-ogm-globaux/

Renaud Favier – 15 juin 2013 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

french-22compc3a9titivitc3a922

Logo Compétitivité

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s