Doper la #Compétitivité de France : après le séminaire « France 2025 » #Elysée, l’université d’été #PS de la Rochelle #UEPS

001-france20251

Des fonctionnaires français, politiciens fonctionnaires, et fonctionnaires politiciens professionnels français, se sont mobilisés pour « prospectiver » sur la France dans le monde dans 10 ans. C’est peut-être moins cher qu’encore un rapport de consultants anglo-saxons.

130819163403787_99_000_apx_470_

Le Premier sinistre a récité ses éléments de langage aux stagiaires journalistes de permanence en août : il a annoncé qu’on aurait bientôt un projet gouvernemental fondé sur des propositions de fonctionnaires copiées-collées des propositions d’un commissaire général de trukadok secondé d’une présidente de machinkivabien.

3463061_3_04e5_allocution-devant-la-presse-de-jean-marc_0ae5b3f7b737132ad781ff38f974ef65

Bref, en attendant, à défaut d’une vision, le projet du nouveau commissaire général à la prospective et à la stratégie (tiens, ça fait « PS » …), Jean Pisany-Ferry, qui devrait être très inspiré du rapport de la récente présidente de la commission innovation 2030, Anne Lauvergeon, on a un papier de Nicole Bricq téléchargeable sur internet.

plf-2012-entretien-avec-nicole-bricq

Sinon, une « contribution enthousiaste » de Full Monty était prévue, d’après les journalistes qui avaient pris la peine de téléphoner au stagiaire de permanence à son cabinet, mais on en a moins entendu parler que de la marinière ou du combat contre Titan.

Montebourg_2025_-ba035

Et sûrement que le successeur de la successrice de Nicole Bricq à l’écologie a évoqué au séminaire son  projet de nouvelle taxe carbone, comme celle de Sarko elle-même pareille que celle de Chirac, mais les journalistes n’ont percuté qu’au gloutch EELV de Marseille, et préféré aller à la faire des photos à la plage des Catalans plutôt que de poser des questions sur un vieux marronnier de politicien voulant faire « vert » (enfer vert ?) à la rentrée scolaire, sachant qu’ils n’auraient rien à faire aux cocktails du PS la Rochelle que d’interviewer les twittos qui n’ont rien à dire sur le dossier ni fait, ni à faire, de la contribution environnement machin-truc.

Quand-les-ministres-imaginent-la-France-de-2025_article_main

Bref, il n’y a rien à en bloguer, du séminaire de rentrée de la rue du Faubourg Saint-Honoré.

89144416_p

Quant à la Rochelle … on aurait pu y entendre parler de vrais sujets entre deux « no comment » sur la vraie-fausse sortie sur la néo taxe carbone du ministre provisoire de l’écologie et un bruit de couloir sur l’annulation du déjeuner des présidents de régions françaises, mais la puissance régionale invitante, Ségolène Royal, n’a pas cherché à impressionner sur l’écologie mondiale et la compétitivité globale les anonymes présents en concentrant son son allocution de bienvenue aux premiers arrivés anonymes (et Harlem Désir qui, contrairement aux apparatchiks un peu significatifs, était obligé d’être présent au discours d’ouverture) sur les merveilles du Poitou.

SR

Une table ronde étant prévue à cet effet, avec la « ministre de la mondialisation » (bien peignée, et habillée moins bab’ que d’hab’, mais toujours funky question sac à main), l’experte nationale (socialiste) en économie du rétroviseur, avec sa tchatche habituellement nimportekoiesque mais comiquement (tiens, ça fait comique ment …) plussaiballomieussapasse, et ses jolies sandales genre hand-made in Saint-Tropez au bout de jeunes gambettes bronzées, le vieux Sapin toujours vert mais bien déplumé du haut, maintenant, et Mosco, ennuyé et ennuyeux, forcément ennuyeux et ennuyé derrière ses grosses lunettes.

BSXMWUxCYAAzY1Q.jpg-large

Mais c’est comme tous les ans, rien de plus convaincant sur l’économie en général et l’économisme à la française en particulier, n’est raconté à la Rochelle qu’à Aix en Provence ou à n’importe quel autre rassemblement de déconomistes en transhumance de saison.

frenchonomics1

Bref, il n’y a rien (de poli) non plus à dire du jamboree de rentrée de des politiciens de Solferino. Rien de nouveau pour la compétitivité française après le passage au soleil de La Rochelle des fonctionnaires, politiciens, fonctionnaires politiciens et autres apparatchiks qui tiennent provisoirement le gouvernail (débrayé) et les clefs du coffre (vide) en regardant dans le périscope rétroviseur avec leurs lunettes roses (ou rouges, ou vertes, ou whatever doesn’t work mais aime bien les tables rondes avec fauteuils moelleux en salle climatisée, et les séminaires avec cocktail au champagne) entre réunions de nomenklaturistes de rentrée et mondanités pour dignitaires d’avant les prochains congés rituels.

2021330399

Compléments 

Un topo sur le séminaire gouvernemental (Ouest-France): http://www.ouest-france.fr/actu/politique_detail_-Seminaire-de-rentree.-Le-gouvernement-se-projette-en-2025_3635-2221337_actu.Htm

L’avis de la Pravda : http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/08/19/le-gouvernement-fait-sa-rentree-sur-le-theme-la-france-en-2025_3463060_823448.html

Debriefing Elysée.fr de « France 2025 » : http://www.elysee.fr/chronologie/#e4193,2013-08-19,seminaire-gouvernemental-la-france-dans-10-ans

Et, pour le plaisir, le replay de Nicole Bricq à la dernière université d’été du Medef présidée par Laurence, l’été dernier : http://www.youtube.com/watch?v=Sr2RxH9AEX0

En attendant que la compétitivité réelle, sérieuse et durable soit (re)mise à l’ordre du jour d’un séminaire évitable, d’un groupe de travail improbable, d’assises en fauteuils velours aussi inutiles que les fessiers y incrustés, whatever may work … ; inscrite dans la feuille de route d’un(e) ministre de la compétitivité et de l’attractivité crédible, d’un « machin » institutionnel pas principalement destiné à recycler des apparatchiks ou à refinancer des aventures territoriales, d’un think-tank moins politisé que la norme parisienne, whatever … ; positionnée dans le radar du Président Hollande et discutée avec ses visiteurs de jours et de soirs, pas seulement copiée-collée par un robot dans ses éléments de langage en province et/ou à l’étranger quand il y a un vide à boucher dans un discours.

Renaud Favier – 24 août 2013 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s