Montebourg est le plus télégénique des occupants de Bercy, dommage qu’il soit aussi ballot que les autres

le-ministre-du-redressement-productif-arnaud-montebourg-et_Rousset #Bercy

Arnaud Montebourg est le média-idiot-utile du made by régions de France (byzeway, le vieux binz sur l’image de la France, c’est encore d’actualité, ou les djeuns du cabinet de Nicole Bricq ont compris que c’est aussi mort de promouvoir l’attractivité de la République Socialiste Soviétique de Hollandie que de (faire semblant de) croire que les bar(b)ons de provinces seront des investisseurs plus avisés avec la BPI que leurs prédécesseurs petits marquis du Crédit Lyonnais ?). Enfin, il fait son job, et comme il est autodidacte, c’est lui qu’y s’y colle quand on invite à Bercy des citoyens pas énarques pour le buzz, et pour faire la promo des trucs les plus farfelus, comme les 34 plans (avec 34 haut-commissaires généraux et plein d’armées mexicaines en régions, l’innovation productive marchera mieux que quand on n’avait que quelques dizaines de pôles de compétitivité pour caser les fonctionnaires de la DGCIS ne parlant pas anglais et les vieux polytechniciens dégagés de leurs fromages républicains pour faire place à de plus jeunes polytechniciens, voire à des militants du Parti ayant le bac mais pas encore de Rolex, mais encore encombrés de crédits immobiliers à rembourser (au prix du mètre carré dans les bons arrondissements de Paris, à Ré, dans per Lubéron et dans les quartiers corrects de Marrakech …) et/ou des trimestres à finir pour leur retraite, leur grade dans la Rouge et la Bleue, et leur auto-prmotion dans la Jaune et la Rouge) : http://www.usinenouvelle.com/article/34-plans-industriels-montebourg-ramassera-les-copies-a-noel.N207017 .

03bfe77c-7b29-11e2-a1b9-c0ef4e86c311-493x328

Avant, l’homme du redressement était au chevet de la « filière mobilité » (on dit comme ça, maintenant, quand on ne veut pas dire TGV parce que ça fait trop cher, automobile parce que ça fait trop allemand, ou mobylette parce que ça ne fait pas assez Solex made in Normandy), des usines de pneus à Amiens jusqu’aux anciens sites Renault reconvertis en cirques ou de PSA attendant d’être transformés en parcs de restaurants chinois, sans passer par le Poitou-Charentes où Heuliez finit d’agoniser, parce que c’est le terrain d’expérimentations hasardeuses personnel de la vice-présidente bénévole de la BPI. Il s’est un peu désengagé après le coup de Titan, et le retrait de GM de Peugeot (savoureux, le discours officieux des GM boys : « on ne va pas être partenaire dormant d’une coopérative ouvrière à la ramasse qui brûle son cash et emprunte pour payer des dividendes à des rentiers en Suisse, va filer fissa ses technologies et marchés à des communistes chinois, et relève du code du travail du pays des grévistes souriants, du dernier socialisme d’éléphants délirants qui foncent dans le mur en klaxonnant et fumant du H, et des politiciens fonctionnaires de droit divin du diplôme de fils à papa qui roulent en énormes bagnoles diesel allemandes quand ils n’ont pas de chauffeur et de bons d’essence) devrait l’inciter à aller exhiber son Solex et sa marinière pour d’autres causes perdues, maintenant que « PSA restera une entreprise française », Super Fool Monty l’a dit, cochon démago qui s’en dédit, et bon courage aux gens qui doivent vivre et ne pas laisser mourir des entreprises, des tissus industriels, des familles en France dépendant de la filière automobile française : http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/psa-restera-une-entreprise-francaise-assure-arnaud-montebourg_408604.html

arnaud-montebourg-psa

Maintenant, le génie du Jura s’occupe personnellement du Web français, Xavier Niel, les Zingénieurs en (petit) chef de son ministère et autres Zinspecteurs de Bercy nostalgiques des plans calculs peuvent aller se rhabiller (et les djeuns qui montent des startups et #geonpis pas encore exilés se dépêcher de sucer les subventions et crédits d’impôts tant que l’état peut emprunter pour les aider et que les régions ne sont pas trop occupées avec les canards boiteux via la BPI « à la Royal »…). Les pros du web parisien n’ont pas l’air très convaincus par le showman et sa recommandation de ralentir le progrès et l’innovation (on voit venir le slogan genre « Slow Food » de ses djeuns de cabinet du Parti genre « So French, Slow Cloud » … ceci twitté, on ne peut pas donner 100% tort à Monty, l’industrie du hightech est devenue un prédateur aussi dangereusement glouton que la finance, et l’innovation ultra rapide n’a pas que des avantages, induisant fatalement l’obsolescence programmée, la négligence des conséquences environnementales à moyen terme, et l’élargissement des fractures entres ceux qui sont sur la vague et ceux qui se noient. Mais what else ?). http://pro.01net.com/editorial/610194/arnaud-montebourg-defend-le-modele-francais-face-aux-investisseurs-de-la-silicon-valley/

article_Arnaud_Montebourg_LeWeb

Bientôt, Arnaud Montebourg va promettre de sauver l’aéronautique (et la défense, et le spatial, et le nucléaire, et l’innovation, et toussa-touça qui va avec en général, comme le porte-avion nucléaire « Mongénéral » made by France va en principe avec les Rafale made in France et les radars made multidomestiquement, quand il n’est pas en grande révision pour 2 ans) à la française, dernier joyau de la couronne de la France industrielle d’avant, alors qu’EADS, qui est déjà une entreprise Européenne avec une usine d’assemblage en France et des sous-traitants d’origine française maintenant plus ou moins tous délocalisés (au Maroc ou en Tunisie pour ceux qui avaient juste besoin de pouvoir bosser sans trop de dialogue social et le dimanche pour suivre les cadences, en Chine, au Canada ou aux USA pour ceux qui ont été incités par … EADS à amortir leur R&D sur d’autres clients qu’Airbus et Eurocopter, maintenant que les états européens n’ont plus les moyens de biberonner la filière et que même les vaches à lait de la défense et de la sécurité ne payent plus assez) lance un plan de réduction de 5000 emplois en Europe (à peine 1500 en France, c’est un détail) pour commencer à s’adapter au nouvel environnement économique que constituent l’austérité forcée de l’Euro(pe), le nouveau naufrage volontaire de la France, le néo « Drang Nach Ostern » de l’Allemagne, le(s) changement(s) aux Amériques, l’émergence de la partie jusqu’ici moins visible de l’iceberg à grande vitesse chinois, et le monde comme il (s’en) va, en général. http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/video-pas-de-licenciement-chez-eads-reclame-arnaud-montebourg_481644.html

Arnaud Montebourg French Minister of Industrial Renewal_EADS

Si Aurélie Filippetti ne s’occupait pas du palliatisme de l’industrie du « show » (le truc des intermittents exilés fiscaux avec exception culturelle et subventions à crédit, dont les ministres mâles de Bercy s’occupent généralement avec des pincettes parce que comme ils sont tous maqués avec des actrices, des intellos, ou des animatrices de télé-réalité avec des lunettes (les sans lunettes, c’est pour les ministres de base hors-Bercy, genre l’Intérieur), il y a toujours gros risque de conflit d’intérêt), si quelqu’un n’était pas probablement en charge de l’émergence de l’industrie « verte », si tout ce qui concerne la mort pas si lente que ça de l’agriculture en général (si Monsanto & Co coupent l’approvisionnement en engrais chimiques de la Beauce, les terres maintenant stériles seront aussi fertiles que le sable du Sahara, et comme on a mangé les vaches et assassiné les chevaux, ça va être difficile de trouver mieux que de gratter les restes de lisier de porcs industriels importés en camion, pour fertiliser) et de l’agroalimentaire en particulier (no comment, quand on mange la main qui vous nourrit et que la pluie de subventions cesse, ça devient compliqué), et si la « silver » industrie n’était pas chasse gardée des ministre(sses)s de la génération Mitterrand, Arnaud Montebourg aurait du boulot, mais là, comme c’est parti, avec les derniers restes de l’économie productive en France liquidés en à peine 18 mois (ils sont les champions, ils sont les champions …) et plus personne à l’étranger pour vouloir investir en France à part quelques pétroliers sachant que la prostitution ne sera pas interdite dans les hôtels de luxe à Paris, il va falloir lui trouver autre chose, s’il reste à Bercy après le remaniement. Et ça va être compliqué, parce qu’il y a de la concurrence dans la génération tchatche (genre Karine Berger qui piaffe), parmi les éternels candidats à rien mais volontaires pour tout (ac)cumuler (genre Rebsamen, voire même Royal) et même sur le créneau des vieux gradés de Bercy qui ne savent rien faire d’autre que de la politique politicienne (genre Nicole Bricq), du grand oral permanent (genre Benoit Hamon), du combat de petits coq gaulois montés à Paris (genre celui qui était au budget avant et qui a joué les fusibles pour les comptes en Suisse du PS), et du show de « mas-tu-bien-vu passer à Bercy avec mon costard gris entre un tour électoral sur la ligne des Vosges et un apéro facebook dans un gymnase du Jura ? », genre les Dupont et Dupond de maintenant qui restent candidats au 7ème étage s’ils ne réussissent pas à trouver un vrai job (Barnier n’a pas trop envie de filer le sien à Mosco sauf si on lui propose un truc exceptionnel en échange, et c’est pas gagné chez Arnault pour Arnaud, même si ce qu’on twitte en ville est vrai et s’il a un atout charme dans sa poche). http://www.closermag.fr/people/news-people/montebourg-zylberstein-pulvar-bedos-couples-atypiques-231463

Moscovici-defend-l-option-Lazard-marque-son-territoire-face-a-Montebourg Bercy

Montebourg, c’est comme Nicole Bricq, Harlem Désir ou Dominique Voynet, s’il n’existait pas pour animer le Bourdin-Show du vendredi matin sur BFMTV et dérider les auditeurs de Moscovici, Sapin, le bien nommé Placé ou l’intérimaire sur le budget qui squatte un bureau à Bercy, il faudrait inventer un crédit d’impôt, ou une niche fiscale, ou un plan de filière, ou un pôle ad-hoc, ou un autre « machin » à la française façon shadoks qui ne marche jamais, ou trouver un mécène genre Bergé ou GDF-Suez, pour financer en partenariat public-privé social, écolo, et solidaire un rapport préconisant de l’inventer : http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/bourdin-direct/bourdin-direct-arnaud-montebourg-13-12-164758/

051r-Montebourg-BFM-TV-27-08-12

Bon 2014 quand même @Montebourg (et @ Anne Lauvergeon et Louis Gallois, qui feraient un bon tandem de fonctionnaires diplômés ministres-délégués à l’innovation socialiste de marché pour l’une, à la compétitivité social-attractive pour l’autre, avec petits bureaux à Bercy si les stagiaires des agences de communication du Président de la République décident pour lui qu’il doit garder Arnaud Montebourg même en cas de remaniement rapide, pour le buzz dans la twittosphère de gauche branchée en saison électorale) : http://bonneannee2014.wordpress.com

Run, Montebourg, Run

Run, Monty, Run !

Renaud Favier – 13/12/2013 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

* * *

Piano ma sano ...

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s