Tout est business, même si on croit (encore) au Père Noël

Père Noël Business

Crédits : Chimulus

L’amour, les voyages, la religion, les guerres, le sport, la politique et la nature, entre autres, tout est business. Pourquoi demander au Père Noël d’être autre chose qu’un honnête, et besogneux professionnel se levant tôt pour se gaver de café et d’articles de journaux sur la compétitivité ?

Père Noël Café

Crédits : DreamsTime

L’amour, et toutes ses variantes à tous les tarifs, on sait bien que c’est un business comme les autres, juste parfois un peu plus désintéressé sur un malentendu, de même qu’il existe des poissons qui volaient avant même l’invention des plus vieux métiers du demi-monde.

depute-honnete-pute-vierge

Les voyages, depuis Ulysse et le Tour de Gaule d’Astérix, on sait que c’est un alibi pour aller acheter des cigarettes au tax-free-shop et des iPad en détaxe export, et consommer de la formation professionnelle et autres substances illicites en France en principe, rarement pour la poésie des paysages …

Invitation au Voyage

La religion, et ses avatars genre sectes, réseaux sociaux et boites de nuit, est un autre business qui marche depuis longtemps, mais dont les clients, fournisseurs, et experts en gestion de crise de foi, ne pourraient pas vivre sans argent, juste de miracles et d’eau fraiche.

Dieu

Ach, la guerre, gross Malheur, et bon business pour les publicitaires, annonceurs et consultants en audimat …

Ach, la Guerre ...

Le sport et la politique, que ce soit pour les pratiquants, les sympathisants ou les retraités devenus commentateurs à 10 000 la soirée à la TV ou 100 000 de l’heure de speech à des repas de banquiers, c’est devenu à  99% un truc de professionnel(le)s à l’humour très particulier …

Crédits : Chrib

Quant-au green-business, no comment, personne ne veut savoir ce qui se passe au Club-House ou comment se comportent les écologistes professionnel(le)s loin des yeux et des journalistes …

Green

Ceci twitté, être Père Noël par intermittence, ça n’est pas encore un métier réglementé comme avocat du show-business ou exigeant le diplôme d’une grande école comme politicien spectaculaire, et c’est en général un business plus sympa, plus honorable, et offrant des sourires plus sincères, que la plupart des autres. Un peu saisonnier, et devenu très concurrentiel, certes, mais en période de chômage ou pré-chômage pour tous, c’est un petit business comme un autre.

le-pere-noel-est-une-ordure

Et sur un malentendu, on peut toucher un bonus ça peut marcher.

Renaud Favier – 24/12/2013 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

* * *

Piano ma sano ...

La preuve que ça ne date pas d’hier : http://www.youtube.com/watch?v=tXA6y0lWvZg

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s