Numérique, Bricq, Vème République … ces trucs en « hic » pour tangeeks de l’économie privée-publique …

peillon-numerique

La théorie du genre numérique, c’est cela, oui, oui oui … Crédits : Presse / Internet

On doit reconnaître à Fleur Pellerin, la princesse de l’exception numérique à la française, idole des geeks parisiens ayant un bac « S » et une tablette numérique 3G, une certaine réussite dans sa gestion d’agenda, qui lui permet en général de réussir à ne pas être photographiée avec les ministres « Tanguy » de la République les plus dingos du gouvernement provisoire, en train de déclamer leurs éléments de langage écrits par des stagiaires d’agence de com’ ou juste contradictoires avec ceux de la jeune ministre des PME et d’autres trucs, à commencer par son boss du redressement productif, et de ne pas apparaître plus que de besoin en public avec le président de l’Ambition numérique compétitive, responsable et sociale de marché, mais normale, « AA » et exemplairement écologique. Mais ça ne peut pas réussir à tous les coups, Fleur ne peut échapper, ni à la bonne vingtaine de fous furieux espérant redresser leur image en saison électorale par des photos avec la seule ministre techniquement crédible et parlant anglais, ni aux geeks et tangeeks avec iPhone ou stylo espion et ne ratant aucune occasion de paparazzer pour frimer dans les diners et groupes de travail en ville, ou mettre du beurre dans leurs épinards en vendant les images à Closer ou à Valeurs-Actuelles.

french-president-hollande-minister-for-industrial-recovery-montebourg-and-junior-minister-of-small-business-innovation-and-digital-economy-pellerin-attend-a-meeting-at-the-elysee-palace-in-paris_4550086

Ne pas confondrez les ors et les zozos de la République …. Crédits : Presse / Internet

On doit reconnaître à Nicole Bricq de n’avoir jamais sérieusement cherché à dissimuler sa totale incompétence sur le commerce extérieur, où a été parachutée cette vieille sénatrice spécialisée en mécomptes publics, convertie à l’écologisme politique gauchiste à la française (lire : cocktails business classe à Rio et champagne de première catégorie au Trocadéro, avec SMS de soutien aux faucheurs d’OGM en plein air, twit de condoléances aux victimes des bateaux usines de pêche en eau profonde et autre lobbyistes contre le foie gras décent ou le vrai fromage, et concentration sur les sujets genre neutralité du web, régime alimentaire de Snowden, ou mariage gay), et conjointe d’un ponte de la région Île de France, honni qui risque de conflit d’intérêt à San Francisco ou ailleurs y verrait sur un malentendu. Mais quand elle entre en mode délire lyrique, elle ne fait pas les choses à moitié, et Fleur doit regretter de ne pas pouvoir se cacher derrière son iPad.

366051_la-ministre-du-commerce-exterieur-nicole-bricq-c-le-20-juillet-2012-a-paris

Et je dis … vive les exportateurs (pas encore euthanasiés), vive l’exception numérique française ! Crédits : Presse / Internet

On doit reconnaître aux générations successives des Tanguys ayant piloté entre ombres et lumières, avec ou sans phares et boussoles, la Vème République, une constance épatante dans la planification avec leurs copains et la subvention avec notre argent de trucs qui ne marchent jamais. Certains ayant un panache incontestable comme le nucléaire (honni qui trouverait que le panache des cheminées de centrales n’est pas le plus poétique nuage blanc dans le ciel de France) ou les avions (honni soit qui plus aux avions renifleurs qu’à Concorde ou Rafale y penserait), d’autres sentant plus le bizarre comme le diesel pour tous (honni qui trouverait que le SUV de ville diesel hybride rechargeable sur électricité nucléaire seulement si on a un garage, c’est très … français d’en-haut de Bercy, voire Ingénieur des Mines enfermé à Bercy ayant des potes en placard doré à l’Inspection des Finances, comme concept) ou l’économie social(ist)e de marché « à la Crédit Lyonnais », d’autres, enfin, qui témoignent d’un zeste de sens de l’humour chez les lauréats des grands oraux de nos plus prestigieuses écoles de classement de bêtes à concours, avec les chocs socialistes et soviétiques de compétitivitude, pactes sociaux libéraux de responsabilitude, et fantasmes sociaux-démocrates (ou pas) de socialisme à visage humain sans chômisme de masse, ni dérives budgétaires à tous les étages, et Trente Glorieuses devant les ségomobiles conduites au rétroviseur. Mais il serait injuste de faire porter les chapeaux des autres à Fleur Pellerin, d’autant qu’elle est quand même lestée de sacré boulets.

Pinel Pellerin Bercy

Les boulets de Fleur, c’est du lourd … Crédits : Presse / Internet

Enfin, tant que la délicieusement brindzingue Karine Berger (secrétaire nationale à quelque chose comme tous les membres du Parti anciens élève de l’une ou l’autre des grande écoles d’administration calamiteuse, économiste auto-proclamée après avoir co-écrit deux bouquins de déconomie pour enfants de maternelle, et députée parachutée dans un coin reculé des Alpes où l’on vote à 70% aux gauches parce qu’il n’y a depuis longtemps plus que des fonctionnaires et des chômistes) ne sera pas sous-ministre de l’économie numérique et porte-flingue-valise-chef à Bercy en remplacement de l’une ou de l’autre des occupantes de demi-étage dans l’hôtel des ministres après un remaniement cosmétique, le pire n’est pas atteint pour les gens ayant besoin de conserver un vrai emploi en France dans l’économie normale, pas garanti par statut en béton à crédit ou copinage inoxydable dans l’économie mixte mais écologique, sociale, solidaire et toussa-touça, ni indexé sur les futures du numérique exemplaire et exceptionnel à la française.

6266173-rentree-du-ps-qui-est-la-langue-de-vipere-de-l-annee

Les jeunes lions du Parti , ça fait peur quand même … Crédits : Presse / Internet

Redressement numérique, vaste programme, surtout que le reste du monde joue au même jeu sans imposer autant de handicap aux entrepreneur, ni exiler les talents, les stériliser dans des fromages administratifs ou bancaires, ou les pervertir dans la politique locale professionnelle … mais what else, que reste-t’il d’autre à promettre aux Français pas exilés, maintenant, à part la Corrèze numérique avant le Zambèze Geek ?

Francois-Hollande-numerique-auvergne-300x225

Vive l’ambition numérique ! Crédits : Presse / Internet

Compléments d’information sur les enjeux et perspectives du numérique français, le « need to konw » début 2014 :

L’ère numérique (Gilles Babinet, janvier 2014, éditions Le Passeur, interview BFMTV) : http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/good-morning-business/ere-numerique-linformation-est-petrole-21eme-siecle-gilles-babinet-gmb-21-01-171602/

French Tech « Des action concrètes au service d’une ambition collective » (Usine-Digitale) http://www.usine-digitale.fr/article/frenchtech-top-depart-pour-les-agglomerations-et-les-start-up.N236678

Les métropoles French Tech (interview de Fleur Pellerin dans La Tribune) : http://www.latribune.fr/technos-medias/20140129trib000812628/-les-metropoles-french-tech-pourront-rivaliser-avec-londres-berlin-voire-new-york-et-san-francisco-.html

« STP François Hollande, ne viens pas dans la Silicon Valley » (P Jeudy, HufPost) : http://www.huffingtonpost.fr/phil-jeudy/francois-hollande-silicon-valley_b_4688159.html

So French(onomics), c’est euthanasié ; so HighTech(neuneunumerics), c’est mort-né … So what, maintenant ? (Renaud Favier) : http://wp.me/pJjbe-7Qn

Les promesses électorales n’engagent que ceux qui écoutent encore des politiciens réciter des éléments de langage sur l’économie mixte sauce hollandaise, l’emploi en France, et la croissance au coin des rues de Paris.

Renaud Favier – 3 février 2014 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

Fleur Pellerin French Tech

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s