Les Frankensteinomics, c’est comme les Frenchonomics, en plus loufoque

frankenstein

Crédits : Mel Brooks / Frankenstein Junior

Les Frenchonomics, c’est depuis grosso modo la mort de Pompidou la risée du monde de l’économie réelle (l’économie « normale », comme on disait en URSS au temps de la Glasnost et la Perestroika), mais plus personne ne perd de temps à lire les articles marronniers de The Economist sur les dénis et déclins français, ni les rapports « à la Attali », de l’OCDE, du FMI ou du Forum de Davos préconisant schématiquement un peu moins de corruption, un brin moins de népotisme, et un chouïa moins de déconomisme politisé apprenti-sorcier « à la Lyssenko ».

Frenchonomics

Le capitalisme régulé, c’est comme la démocratie parlementaire, le pire des systèmes à l’exception de tous les autres (librement inspiré de W. Churchill)

Mais le socialisto-libéro-démocrato-hollandisme à visage grassouillet en scooter noir trois roues toutes options siège cuir en virage avec dérapages plus ou moins contrôlés et klaxon bleu à fond, c’est autre chose.

Kim-Jong-Hollande

Kim-Jong-Hollande

Pas exemplairement écolo malgré un fond baba-cool parce que ses racines plongent à Woodstock (alors que ses courants écolo-anar-gauchiste #EELV et gaucho-communisto-écologiste #FDG prétendent dans leurs tracts ne pas se mobiliser que pour le mariage gay et le joint gratuit pour tous), mais bien fumeur de chichou pendant les séminaires gouvernementaux, après la troisième assiette de pâtes aux truffes, et avant le 5 à 7.

Frankenstein Cigare

Pas exemplairement égalitaire, aux dires de Mesdames Bertinotti, Fourest et Trierweiler, pour ne citer que quelques voix qui portent côté deuxième sexe, même si certains aiment les filles à leur manière, ni très intello, aux dires des observateurs qui comparent la bibliothèque de François Mitterrand et celle de François Hollande (avant saccage par la Trierweiler qui aurait, selon les twittos de caniveaux, déchiré le kama sutra autographié offert par Jack Lang à François Mitterrand, et massacré la collection complète de Feydeau en édition illustrée par Dubout, qui datait d’un président du Conseil dévoyé d’avant l’austère et exemplaire  Mongénéral, et qui était sur une étagère difficilement accessible pour les nains de jardins de maintenant et enfants visitant l’Elysée pendant les journées du patrimoine) et si François Hollande a même, de l’avis général, un plan Q en ville de genre blonde intermittente du spectacle et groupie socialiste, mais sachant lire.

Frankenstein Femme

Pas exemplairement lucide, à croire qu’il n’y aurait pas que du café dans la tisane présidentielle.

Frankenstein Café Coffee Tisane

Et surtout pas indubitablement « normal », à croire que les promesses électorales n’engagent que les veaux électeurs qui tractent, pas les éleveurs de veaux.

Hollande Rousset

Crédits : Reuter’s / Régis Duvigneau

Frankensteinomics, inquiétant programme : http://renaudfavier.com/2014/02/04/avant-on-avait-les-frenchonomics-en-france-maintenant-paris-passe-aux-frankesteineconomics-ca-fait-peur/

frankenstein-junior-74-05-g

Crédits : Mel Brooks / Frankenstein Junior

Renaud Favier – 4 février 2014 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

PS : la dernière lubie du leader minimo, mais maxi-mots : l’élevage en batteries de startups  à potentiel mondial dans les hautes technologies numériques, le big data, toussa-touça et youpi ouplaboum, dans des pôles compétitivité et autres trucs du genre biberonnés par un des guichets uniques locaux de la BPI sous le haut patronage du haut commissaire à la compétitivité et de son collègue haut responsable de la diplomatie économique en région : https://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/02/03/numerique-bricq-veme-republique-ces-trucs-en-hic-pour-tangeeks-de-leconomie-privee-publique/

Fleur Pellerin French Tech

Une poule rouge anguleuse, il faudrait un énorme malentendu pour que ça marche

PS 2 : le prochain échec à annoncer par le chef suprême lumière de la déconomie socialiste qui ne marche pas (ou, plus probablement par un gradé de l’armée mexicaine de Bercy, comme pour les autres résultats économiques catastrophiques)  : les +60 milliards de déficit fukishimesque du commerce extérieur en 2013 alors même que plus personne de pas encore exilé n’a les moyens d’importer des bagnoles allemandes ou des montres suisses, et que faute de clients solvables en France, les boites encore capables d’assembler des produits, de fabriquer des services, ou de tuer des cochons made in Germany, sont forcées d’exporter : https://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/01/19/encore-60-milliards-en-2013-avant-le-commerce-exterieur-cetait-la-berezina-maintenant-cest-fukushima/

Bercy Pellerin Bricq Moscovici Hamon Pinel

Hollande, we have a problem …

PS 3 :  Sinon, dans les tuyaux, pacte de responsabilité, contrechoc de régionalisation, campagne d’image de la France à l’international, « made in France, « grande conférence » au Trocadéro sur la compétitivité, des groupes de travail innombrables sur les sujets non moins innombrables pour lesquels on dispose de rapports encore plus innombrables, et des missions plus ou moins confidentielles et fonctions plus ou moins excellemment rémunérées confiées à des personnalités hautement qualifiées pour la croissance des PME et startups, la réorganisation (lire laisser filer au Quai et aux régions après le passage par le Trésor et une dispersion selon les souhaits des lobbies divers de ce qui fut une administration de mission presque sans fonctionnaires et dédiée à la compétitivité internationale, à l’intelligence économique et à nos parts de marché avant les déluges) ce qui reste de potentiel de diplomatie économique, et le rebond de l’agroalimentaire … https://madeinfrance2012.wordpress.com/2014/01/22/regionalisation-euthanasie-active-de-la-competitivite-de-ceux-quil-reste-de-productif-en-france/

French President Hollande shakes hand with employer's body MEDEF union leader Gattaz at the Elysee Palace in Paris

Le socialisto-libéralisme démocratique de marché de dupes (dude ?) à la française, maintenant … ça promet …

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Attractivité, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s