Après #BusinessFrance, #FrenchTech International

Bercy, 29 janvier 2015 - Emmanuel Macron et Axelle Lemaire

Bercy, 29 janvier 2015 – Voeux à la French Tech  – Emmanuel Macron et Axelle Lemaire

L’équipe de France de l’innovation (ouverte, disruptive, coopérative etc …, avec attractivité pour les investisseurs étrangers et « hubs » de projection à l’international pour les boites d’origine française, évidemment), maintenant … ça ne peut pas faire grand mal, même si ça ne sert pas à grand chose de significatif pour la croissance pérenne et l’emploi durable dans un monde réel où les entrepreneurs aux semelles de vent et investisseurs aux chéquiers sérieux trouvent les mêmes subventions et « incentives » partout, où les innovateurs prospèrent dans des environnements plus business-friendly, où ce ne sont pas des banques publiques qui assurent le BFR des startups, pas des minist(è)res qui jouent les G.O. pour les jeunes patrons promenés à Las Vegas, et pas des fonctionnaires municipaux de villages potemkine gaulois bombardés ambassadeurs de « métropoles French Tech » qui distribuent les petits fours aux cocktails des voeux des baronnets éphémères des Bercy locaux …

franch_tech_bandeau_nl

Et, force est de reconnaître que les formes sont mises autour des actions publiques concernant le High Tech et les startups, ces temps-ci, que la com’ French Tech est bien léchée, maintenant, que l’accent anglais de la sous-ministre du numérique est crédible, enfin, et que tout ça change assez agréablement des séances publiques de masturbation de mouches (des « Assises » aux « Rencontres » en passant par les « Journées d’Action » et autres « Faites de l’International », que n’a-t’on pas infligé aux exportateurs obligés de venir écouter les immuables éléments de langage sur le jeu collectif, la chasse en meute et autre sermons rituels, serrer quelque paluche incontournable humide de la buée de la coupe de mousseux, retirer un prix inévitable sans se fâcher avec le « machin » local en charge du développement économique et de la distribution des subventions et locaux pas chers en pépinière de choc ou camping chic, ou apparaître sur une photo mémorable à accrocher derrière son bureau …) du temps où la sinistre sénatrice en charge du commerce extérieur et le retors diplomate en placard doré au Quai d’Orsay terminaient la guerre picrocholine de cent ans de leurs ancêtres pour le contrôle de la diplomatie économique à la française (immédiatement sous-traitée aux régions, voire villes « métropoles », en charge du développement économique financé par la dette et les aides européennes), des troupes et biens immobiliers à l’étranger, et des budgets et pouvoirs y afférents.

ville-french-tech

Au moins, le hashtag pour Twitter ne pose-t’il pas de problème de traduction.

coq1an

Le « need to know » sur la French Tech (http://www.lafrenchtech.com)

Discours officiel http://www.lafrenchtech.com/content/internationalisation-de-la-french-tech

L’avis (respectueux, forcément respectueux) du MOCI (que d’aucuns surnommaient la Pravda des Ramirez du temps du commerce extérieur administré par les troupes du radical de service et/ou oeil de Matignon occupant provisoirement le strapontin adhoc, mais c’était avant qu’un vrai-faux appel d’offre n’ait permis au groupe de presse de La Vie du Rail de reprendre le prestigieux, quoiqu’un brin poussiéreux, journal des exportateurs français) http://www.lemoci.com/french-tech-hub-bercy-donne-le-coup-denvoi-de-linternationalisation/

Le topo vidéo des ministres Lemaire et Macron aux voeux à la French Tech à Bercy le 29 janvier http://www.economie.gouv.fr/emmanuel-macron_axelle-lemaire_voeux-frenchtech-2015

Le communiqué de presse de Bercy « Transformer l’essai French Tech à l’international » Communiqué Macron French Tech International Janvier 2015

Une certaine idée de la compétitivité

Renaud Favier – 3 février 2015

Logo Compétitivité Medium

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Attractivité, Bercy, business, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, France, Frenchonomics, Paris, Renaud Favier, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s