RIP les pôles de Compétitivité ?

virage-compétitivité

Crédit : Acturatons

Le dixième anniversaire des pôles de compétitivité à la française (in globbenglish : « Frenchonomics« ) est mi-figue, mi-raisin, pour ne pas dire funèbre, entre la vague triste de la désindustrialisation (qui eût cru en 2005 que la France perdrait Alcatel, la branche énergie d’Alstom, Lafarge … pour ne mentionner que les derniers géants à avoir baissé pavillon tricolore tandis que des bataillons de PME mettraient la clef sous la porte faute de marchés, de financement, de repreneurs … ?), la bulle sans conviction du numérique avec pouponnières urbaines à StartUp non viables et incitations fiscales à l’exil des boites et investisseurs, et l’agitation « ludionnesque » des apparatchiks des pôles dans le maelström de la fusion des régions (réputés avoir la « compétence du développement économique ») dans la sauce du marasme budgétaire et du désengagement plus ou moins volontaire de l’état réduit à des actions de marketing avec BusinessFrance (le navire amiral du dispositif public de soutien à l’internationalisation, enfin à peu près en ordre de marche, manoeuvrant et communicant avec les autres « machins » publics et parapublics supposés doper la compétitivité arrive après la déroute de l’export, on a la cavalerie qu’on mérite) et de soins palliatifs cosmétiques avec BPIFrance (une assez belle machine sur le papier, quoique très étato-jacobine, mais sans grain à moudre sauf pour maintenir la tête hors de l’eau de causes perdues dans des circonscriptions politiquement délicates, et avec une gouvernance bercyenne dépassée depuis avant même les délires montebourgeois par l’économie réelle) …

L’Usine Nouvelle se fend d’une demi-page de requiem pour une certaine idée des pôles de compétitivité http://www.usinenouvelle.com/editorial/les-trois-raisons-qui-poussent-a-une-reforme-des-poles-de-competitivite.N382457

Bercy propose, jusqu’au 4 mars, une exposition rétrospective pour consoler les nostalgiques http://competitivite.gouv.fr/toutes-les-actualites/actualite-23/les-poles-de-competitivite-sexposent-a-bercy-du-24-fevrier-au-4-mars-2016-1002.html

Il faut vraiment s’appeler Lachèvre (et/ou avoir l’humour noir grinçant et le sens du titre accrocheur pour obtenir des « like » de la part de fonctionnaires dépressifs des über-régions, CCI et autres DIRRECTE et des retwit d’étudiants de 1ère année d’écoles de commerce et consultants en commerce extérieur) pour saluer « une réussite à la française » http://www.lopinion.fr/edition/economie/poles-competitivite-reussite-francaise-97975

kak_10_ans_poles_competitivite_macron

Crédit : KAK p. L’Opinion

Quel gâchis.

RF – 3 mars 2016

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Attractivité, Bercy, business, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, ETI, France, Frenchonomics, Paris, Startup, Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s