Servair vendu (à la Chine) par Air Fance, c’est (très) agaçant, mais Accor sous pavillon chinois, c’est (très) inquiétant

La France a perdu son AAA, et laissé partir quelques « fleurons », au premier rang desquels, du point de vue alphabétique, Alstom (GE est parti avec les activités électriques, la division « transport » est provisoirement toujours « française ») et Alcatel (qu’on croyait tiré d’affaires et partir vers des lendemains enchanteurs après la fusion avec Lucent et l’absorption des Bell-Labs, las …), dont les vieux grognards de la compétitivité française se souviennent qu’ils furent adossés l’un à l’autre en une sorte de surpuissant « Siemens à la française », à la fin du siècle dernier.

Restent deux « A », Air France, Trésor National emblématique du pays des Blériot, Mermoz, Dassault, Lagardère et Concorde (ce dernier en garde partagée avec les Britanniques, certes), et Accor, symbole du rebond conquérant d’après-guerre et de la réussite durable à l’international. Las … Air France est gangrenée de ses barons gras et tenaillée entre les dopés du Golfe et les affamés low-cost, tandis qu’Accord semble inexorablement grignotée  par ses actionnaires étrangers, comme le ClubMed et les palaces parisiens ou de la Côte d’Azur en leur temps.

La France flotte vers un petit BBB, qui durera ce qu’il durera : BNP, Bouygues, et B…PIFrance (honni qui « vous avez dit Bézard » y pense), actionnaire de référence des canards Boiteux à gaver en saison électorale, des ETI à recapitaliser faute de mieux, et des Business plans incertains de StartUp biberonnées à l’avenir douteux, et vice-versa.

Vraiment, ça va vers le mieux ?

https://frenchonomics.wordpress.com/2016/06/03/noncanevapasmieux-vous-vous-inquietez-pour-accor-cest-servair-qui-senvole-en-chine/

Renaud Favier – 3 juin 2016

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Attractivité, Bercy, business, China, Commerce Extérieur, Compétitivité, Entreprise, ETI, Frenchonomics, Greater China, Paris, Startup, Think Asia, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s